mercredi 21 septembre 2011

NATIVITÉ DE LA MÈRE DE DIEU

FÊTE PATRONALE DE NOTRE FRATERNITÉ MONASTIQUE de NÎMES


TROPAIRE ton 4 :  Par Ta Nativité, ô Mère de Dieu, la joie fut révélée à tout l'univers, car de Toi s'est levé le Soleil de Justice, le Christ notre Dieu, qui nous délivrant de la malédiction, nous a valu la bénédiction et terrassant la mort, nous a fait don de l'Éternelle Vie.
KONDAKION ton 4 : Joachim et Anne de l'humiliante stérilité, Adam et Ève de la mort et du tombeau ensemble furent délivrés par Ta naissance, ô Vierge immaculée, et Ton peuple en ce jour célèbre Ta nativité, libéré, lui aussi, de l'esclavage du péché, et chante la Stérile qui enfante la Mère de Dieu, la nourricière de notre vie.

Orthros( Matines) Ode 7, ton 2 :  Montagne, mystique échelle et porte du ciel, tels sont les noms divins que les Prophètes d'avance t'ont donnés, car de toi s'est détachée la pierre sans que main d'homme t'effleurât, et par ta porte passa le Seigneur, l'auteur des merveilles, le Dieu de nos Pères.


SERMON: sur la Nativité de la Mère de Dieu
(d'après un sermon de l'archevêque de Kherson, Dimitri.  Éd. Age d'homme.)

À Nazareth habite un couple âgé, de pieuses personnes, vraiment des gens croyants et qui prient. Joachim et Anne, ils sont de la Tribut de Judas et des descendants du roi David. On dit Joachim riche. Chaque année le couple prélève les deux tiers des revenus de ce qu'ils perçoivent, afin d'en offrir la moitié au Temple, l'autre moitié étant distribuée aux pauvres.
Mais ce couple en apparence heureux et plein de bonheur est en réalité dans une douloureuse tristesse, car Anne est stérile. En Israël la stérilité est un malheur, on peut que c'est une punition divine. Ils ont cinquante ans de vie commune. Ils sont avancés en âge et ils acceptent avec humilité ce malheur qui les frappe. Ils ne sont pas insensibles au mépris des voisins, aux regards suspicieux sur leur passage. 

Un certain jour, alors que Joachim se tient dans le Temple pour offrir un sacrifice à Dieu, un homme dit "bien-pensant", un dénomé Rufin, lui dit d'un ton arrogant et méprisant "Pourquoi veux-tu offrir des dons à Dieu avant les autres? Tu n'en es pas digne, tu es stérile". Ce reproche méchant, blesse profondément le coeur de ce vieil homme juste. Joachim quitte le Temple avec une grand tristesse en lui. Alors, ne voulant pas rentrer chez lui, il s'éloigne vers la montagne et le désert, là où psont ses troupeaux.
Quarante jours durant il pleure et prie, sans boire ni manger, implorant la miséricorde de Dieu.
"Ô Dieu de nos Pères, Toi qui as donné à notre père Abraham avancé en âge, un fils; rend moi digne de Ta bénédiction. Accorde à Anne et moi-même un fruit, pour que je puisse être appelé père, et ne pas être repoussé loin de Toi, mon Seigneur".

L'incident qui est arrivé à Joachim au Temple est parvenu aux oreilles d'Anne. Elle se considère comme la principale cause de ce malheur, elle verse d'abondantes larmes: "Maintenant, je suis la plus malheureuse. Le Seigneur m'a repoussé, les hommes se moquent de moi, mon époux s'est enfui; que me reste-t-il à pleurer, ma stérilité ou m'a solitude?".

Dans cet état d'esprit, Anne sort dans son jardin. Elle lève ses yeux vers le ciel, elle prie et voit dans un arbre un nid avec des petits oisillons. A cette vue, elle encore plus accablée par sa stérilité : "je ne peux même pas me comparer aux oiseaux du ciel, ni aux autres animaux terrestres ! Les uns et les autres t'apportent leurs fruits, Seigneur. Je suis la seule à rester stérile! Regarde-moi Seigneur, écoute ma prière !

La prière à peine terminée, un Ange lui apparait lui disant : Ta prière a été entendue, tu concevras et enfanteras une fille, bénie entre toutes les filles de la terre. Grâce à elle toutes les générations seront bénies; par elle viendra le salut du monde et elle s'appellera MARIE." Alors Anne s'inclina devant l'Ange de Dieu et dit : "Mon Seigneur Dieu est Vivant ! Si j'ai un enfant, je le consacrerai à Dieu, afin qu'il Le serve jour et nuit, en glorifiant Son Saint Nom tout au long de sa vie".


L'Ange parti, Anne s'empresse d'aller au Temple pour y remercier Dieu et sceller son serment de consacrer son enfant à Dieu.
Au même instant un Ange de Dieu visite Joachim au désert et lui dit : "Le Dieu miséricordieux a accepté tes prières. Ta femme enfantera une fille, qui sera source de joie pour tous. Voici le signe de l'authenticité de ma parole: Vas à Jérusalem et auprès des Portes d'Or tu trouveras ta femme, à laquelle la même annonce a été faite".

 Une grande douceur rempli le coeur de Joachim: il partit pour Jérusalem et y trouva Anne à l'endroit que l'Ange lui avait dit. Ils se racontèrent les détails de la visite de l'Ange et firent au Temple des dons généreux.
Bientôt s'accomplirent les Paroles divines.

 L'Église fête la conception par Anne de la Très Sainte Vierge le 9 décembre.

Le temps venu, la promesse de l'Ange s'accomplit et Anne mit au monde le 8 septembre une fille.
Leur joie était grande.
Joachim, plein de gratitude et de reconnaissance, apporta au Temple de nombreuses offrandes.
Au 15ème jour de la naissance, selon la Loi, l'enfant reçut le nom de MARIE, que lui avait donné l'Ange.
Ainsi, cette enfant bénie, la Très Sainte Vierge Marie, qui fut choisie pour être la Mère de Dieu, est-elle le fruit d'une vie de patience, d'humilité, de sainteté et de prières. Mais aussi le fruit d'une grande foi et d'une grande confiance en Dieu. Une vie de soumission à la volonté de Dieu.