samedi 3 mars 2012

PREMIER DIMANCHE DU GRAND CARÊME
TRIOMPHE DE L'ORTHODOXIE
(Lectures : Hébreux XI, 24-26, 32  - Jean I, 43-51)


Tropaire  ton 2:
Nous vénérons Ton Icône immaculé, Toi qui es bon, implorant le pardon de nos fautes, ô Christ Dieu. Car Tu as bien voulu, dans Ta chair, monter sur la Croix, afin de délivrer de la servitude de l'ennemi ceux que Tu as créés. C'est pourquoi nous Te crions dans notre gratitude : Tu as tout empli de joie, ô notre Sauveur, en venant sauver le monde.
Ier dimanche de Carême - Triomphe de l'Orthodoxie et des Saintes Icônes.

NOUS LISONS AU SYNAXAIRE DU TRIODE:
Ce même jour, premier dimanche de Carême, nous faisons mémoire du rétablissement des saintes et Vénérables Icônes advenu sous le règne de l'empereur de Constantinople Michel et de sa mère l'impératrice Théodora, d'éternelle mémoire, et sous le pontificat du saint patriarche et confesseur Méthode.
Les Icônes ayant été indûment bannies :
Je me réjouis lorsque je les vois vénérées comme il se doit.

À Vêpres :
Lucernaire  t.1
Maintenant la gloire de la piété s'est répandue sur l'univers, dissipant l'erreur comme un nuage d'impiété, pour illuminer les coeurs des croyants. venez, tous les fidèles, dans la vraie foi prosternons-nous devant les saintes Images du Christ.

D'images sacrées maintenant resplendit l'Église du Christ comme une épouse parée de ses joyaux; elle nous invite tous à cette fête en esprit: rassemblons-nous dans la concorde et la foi.

Comme le dit saint Basile, la vénération de l'icône nous amène à son prototype; en conséquence, honorons les images du Christ sauveur et de tous les Saints, afin que, sous leur conduite, nous ne soyons plus jamais soumis à l'impiété.

Apostiches t.2 
Des hérétiques fuyant l'impureté, illuminons nos coeurs aux clartés de l'Orthodoxie, fidèles, en glorifiant le Seigneur notre Dieu.

"Rapportez au Seigneur, fils de Dieu, rapportez au Seigneur gloire et louange"

Elle est abolie la sombre erreur d'Arius, de Macédonius, de Pierre, de Sévère et de Pyrrhus, et désormais resplendit la Lumière du triple soleil.

"Adorez-le dans Son parvis de sainteté".

Tropaire t.2
Devant Ta sainte Icône nous nous prosternons, Dieu de bonté, implorant le pardon de nos fautes, ô Christ notre Dieu, car Tu as bien voulu souffrir en montant sur la Croix pour sauver Ta créature de la servitude de l'ennemi. Aussi dans l'action de grâces nous Te crions : Tu as rempli de joie l'univers, ô notre Sauveur, en venant porter au monde le salut.

Sermon  de saint Jean de Kronstadt
" Voici un véritable Israélite, en qui il n'y a point de ruse " (Jean I, 47) 
Ces paroles ont été dites par notre Seigneur Jésus Christ à propos d'un Israélite du nom de Nathanaël, habitant la ville de Cana en Galilée.
Nathanaël répond à Philippe : "Que peut-il venir de bon de Nazareth ? "  Philippe lui répond : "Viens et vois".

Le véritable chrétien ne doit-il pas être comme Nathanaël ? sans ruse ni fourberie.
Est-ce que toute la société chrétienne, l'Église tout entière de doit pas être ainsi ?   
Quelle reconnaissance plus élevée le chrétien peut-il recevoir de Son Seigneur que celle-ci : Voici un véritable chrétien dans lequel il n'y a point de fraude, ou de l'Église dans ces paroles : voici une Église dans laquelle il n'y a point de ruse, d'artifice, d'agitation humaine, qui est toute véridique dans tout son enseignement, ses mystères, ses services divins, sa direction et dans toute sa structure
 Ainsi sont précisément tous nos saints qui se sont conformés à Dieu. Ainsi est notre Église Orthodoxe (même si certains patriarches, évêques ou prêtres n'hésitent pas à se compromettre avec le monde au sens le plus négatif - rejet de la Tradition, du calendrier des Pères, compromis théologique avec les hérétiques de toutes religions, rejet de leurs propres frères dans la foi, mais embrassades  avec les religions hérétiques et païennes etc.(commentaires de l'higoumène Ioannis)) depuis son origine jusqu'à maintenant, ainsi qu'en témoignent l'histoire de l'Église et Dieu même par les innombrables signes et miracles qui sont opérés dans l'Église. Elle est, selon l'Apôtre,  la colonne et l'appui de la vérité (I Thim. III, 15); elle est cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable. (Éph. V,27)

Frères et soeurs ! Avons-nous à coeur la droiture et la vérité de la Foi, respectons-nous son enseignement, suivons-nous ses prescriptions et ses conseils ? Aimons-nous offrir à Dieu un service, un sacrifice de louanges (...)
Est-ce que nous nous perfectionnons dans l'amour de Dieu et de nos proches; est-ce que nous sommes attachés de tout coeur à notre Foi; est-ce que nous considérons comme une immense grâce divine, comme le plus essentiel et le plus grand bien de notre vie le fait d'appartenir à la sainte Église Orthodoxe, qui est l'UNIQUE ÉGLISE SAINTE, CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE, - Que pouvons-nous répondre à ces questions en notre âme et conscience ?

Nous devons reconnaître à notre grande honte qu'un grand nombre de chrétiens orthodoxes ne portent pas dans leur coeur ni dans leur vie la foi orthodoxe, ils ne l'ont même pas sur la langue, elle est chez eux pratiquement évaporée, ou elle s'est transformée en une attitude indifférente. (...)

Combien de ces "chrétiens froids" disent que l'on peut prier Dieu et le satisfaire dans toutes les "religions", comme si toute foi était bonne et agréable à Dieu, comme si Dieu était indifférent aux mensonges et aux hérésies, comme si Dieu était indifférent à la vérité enseignée par le Seigneur Christ Jésus, Son Fils, le Verbe de Dieu ?

Il n'y a pas d'autre FOI que la véritable Foi Orthodoxe.

Le chrétien orthodoxe doit connaître sa Foi car l'ennemi su salut, le Diable, ne dort pas et cherche par tous les moyens notre défaite à toute heure. (...)

Il faut ajouter à la gloire de la Foi Orthodoxe, qu'aucune autre religion que la Foi Orthodoxe ne peut amener l'homme à la perfection morale, ou à la sainteté et au contentement parfait de Dieu, comme l'indique l'histoire de l'Église et les Reliques incorruptibles et miraculeuses de ceux qui ont glorifié Dieu. On ne peut être conduit à la perfection et à la sainteté que par la Foi parfaite, avec toutes les forces divines, avec tout l'armement spirituel donné par Dieu pour s'opposer au Malin et au monde.

Oui, frères et soeurs, c'est seulement la Foi Orthodoxe qui purifie et sanctifie notre nature humaine encombrée par le péché. Elle la renouvelle, la restaure particulièrement au moyen des sacrements, du Baptême, du Repentir, de la Communion.

Pour que nous soyons de véritables chrétiens, nous devons avant tout être en communion vivante et constante avec l'Église Orthodoxe, participer à ses prières, à son enseignement, à ses sacrements. (...)
 Saint Jean de Kronstadt