jeudi 26 avril 2012

UNE NOUVELLE ICÔNE POUR NOTRE ÉGLISE MONASTIQUE DE NÎMES

SAINTE THÈCLE
(au calendrier des Pères ou Synaxaire : 24 septembre)


Icône réalisée par madame Valentine BASQUIN.
format 39,5 X 50.

PROTOMARTYR et ÉGALE aux APÔTRES : THÈCLE.

Sainte Thècle est originaire de la ville d'Iconium en Asie Mineure. Elle est la fille d'une riche païenne nommée Théoclie. À l'âge de dix huit ans, elle était fiancée à un jeune homme nommé Thamyris.
Venant d'Antioche, saint Paul fut accueilli à Iconium dans la maison d'Oniséphore, un voisin de Thècle.
Thècle écoutait l'Apôtre Paul avec une grange attention et une grande joie. Elle était fascinée par les paroles entendues.

Elle fut amenée à la foi en écoutant Paul cachée derrière une fenêtre qu'elle ne quitta pas pendant trois jours.

Or Théoclie et Thamyris étaient très intrigué de voir Thècle oublier ce qui est terrestre pour s'attacher aux paroles de cet étranger qui enseignait à se détourner du mariage. La ville elle-même était en émoi, on saisi donc Paul pour l'amener devant le gouverneur. Il fut conduit en prison.

Après avoir donné ses bracelets au gardien de Paul dans sa prison, elle écoutait les paroles de l'Apôtre, assise à ses pieds. Lorsqu'on découvrit Thècle aurpès de Paul, on les fit comparaître tous deux devant le gouverneur. Comme Thècle ne répondait par aux questions du gouverneur, sa mère elle-même s'écria : "Brûle cette ennemie du mariage au milieu de l'amphitéâtre, afin que toutes les femmes instruites par cet exemple soient épouvantées !"
Le gouverneur, contre son gré et sous la pression de la foule, fit flageller Paul, le chassa hors de la ville, et condamna Thècle à être brûlée vive.
les flammes brûlaient hautes, mais le feu ne toucha pas Thècle. Dieu envoya une forte pluie qui éteignit le feu et inonda l'amphithéâtre. Conduit par Dieu, Thècle retrouva Paul qui se cachait dans un tombeau à proximité de la ville avec Onésiphore et les siens. Ils partirent ensemble pour Antioche.
À Antioche, un notable du nom d'Alexandre, frappé par la beauté de Thècle s'éprit  furieusement d'elle et se précipita pour l'étreindre.  Elle se défendit, déchira sa clamyde, arracha la couronne de sa tête et le rendit ridicule.
Par vengeance il l'a fit livrer au gouverneur qui la condamna aux bêtes.
On l'attacha à une lionne, mais celle-ci lécha les pieds de Thècle.
On lâcha contre elle de nombreuses bêtes fauves, mais elles ne purent la toucher car la lionne protégeait toujours Thècle.

Elle subit de nombreux autres supplices, mais les autorités constatant que leurs machinations ne pouvaient quoique ce soit contre la servante de Dieu, la relâchèrent et lui rendirent la liberté.

Après s'être reposée quelques jours chez Triphaine, une riche femme de la ville qui l'avait prise comme fille adoptive dès le début de ses tribulations, Thècle  partit retrouver Paul à Myre. De là, elle retourna avec lui à Iconium pour y proclamer les merveilles de Dieu. Elle partit ensuite pour Séleucie, où elle demeura près de soixante douze ans, à pratiquer l'ascèse dans une grotte située aux environs de la ville, dans la montagne de Calamon.
Elle se fit connaître de tous par les nombreux miracles qu'elle accomplissait. Jaloux de ses succés, les médecins païens de la ville envoyèrent des jeunes gens pour la persécuter. Mais par la providence de Dieu, elle entra vivante dans le rocher et s'enfonça sous terre.  On raconte qu'elle serait allée à Rome pour retrouver Paul; mais qu'elle l'aurait trouvé mort. Elle serait restée là quelque temps, et se serait endormie d'un beau sommeil. Elle serait ensevelie à deux ou trois satdes environ du tombeau de son maître.

Par les prières de sainte THÈCLE, Seigneur Jésus Christ aie pitié de nous !