mardi 29 mai 2012

LES FRUITS DE L'INCONSÉQUENCE OECUMÉNISTE

L'INCONSÉQUENCE OECUMÉNIQUE ET MONDIALISTE

Nul ne peut nier qu'il y a un affaiblissement de la foi. Les progressistes orthodoxes et d'autres communautés "chrétiennes" sont  dans un total minimalisme dogmatique et spirituel. Avec ces gens là, tout devient possible.

C'est pourquoi nous assistons à  d'"étranges évènements" :
En 1986 nous sommes conviés par médias interposés à assister, voir à "communier" à une cérémonie SYNCRÉTIQUE à Assise où certains évêques orthodoxes côtoient des moines bouddhistes, des hindous, des chamanes, des animistes africains, des musulmans.

1993 - C'est au "Parlement des Religions du monde" que nous sommes invités. Là, le métropolite Grégorios déclare : " Notre but doit être de fournir un fondement multiforme sur lequel les cultures du monde peuvent se rassembler et vivre un rassemblement global des religions (...) L'histoire nous pousse à nous unir dans un humanisme universel.

Plus proche de nous, le métropolite EMMANUEL (Adamakis), nommé en 2007 président de la Commission de dialogue avec les Églises non Chalcédoniennes, déclarait à Madrid le 18 juillet 2008 :
"Les Communautés de foi peuvent faire contrepoids à l'humanisme laïque et au nationalisme, grâce à l'humanisme spirituel et à l'oecuménisme."
Ce même métropolite a organisé les 23 et 24 mai 2011 à Bordeaux un "Sommet des religions" où était représenté "une grande diversité de familles religieuses" : orthodoxes oecuménistes, catholiques romains, protestants divers, non-chalcédoniens, musulmans, bouddhistes, shintoïstes, baha'ïs...  

Le métropolite déclare : " en tant que croyants nous nous considérons tous comme redevables à l'égard de la transcendance divine - l'auteur et créateur de toute chose." (là on est dans le flou le plus complet... de qui et de quoi parle-t-on?)

On peut associer à de telles aberrations le métropolite Kallistos Ware, qui place dans ses écrits, sur le même plan et au même niveau d'autorités les Pères de l'Église (orthodoxes) et les écrivains anglicans, musulmans ou bouddhistes.
Le métropolite prône l'intercommunion avec les préchalcédoniens, voir même avec les autres confessions, alors que nous savons TOUS, que dans l'Église Orthodoxe, la communion présuppose une identité de FOI, la connaissance du dogme christologique.

Ces ambiguïtés et ces inconséquences théologiques sont graves, car le principe de base de l'ecclésiologie orthodoxe est que la communion ne peut s'établir que sur le fondement préalable d'une parfaite unité de FOI.

Cette année, le jour de l'Oecuménisme à Trèves, nous assistons à des scènes ahurissantes pour tous vrais chrétiens orthodoxes : nous voyons le métropolite Augustin d'Allemagne se faire baptiser "symboliquement" ! par l'évêque catholique Romain Karl Heinz Wieseman, "au Nom du Dieu Trinitaire"

CELA SE NOMME UN SCANDALE !


  Le baptême dit "symbolique " du métropolite Augustin par l'évêque catholique .
 
Ce sont ces mêmes personnes, ces mêmes groupes plongeant dans un syncrétisme de bas niveau, qui viendront ensuite donner des leçons d'Orthodoxie à notre ÉGLISE ORTHODOXE TRADITIONNELLE du Vieux Calendrier des Saints Pères - du calendrier dans lequel le Seigneur Christ S'est Incarné, dans lequel Il a évangélisé, dans le lequel Il a souffert Sa Passion et a été Crucifié, dans lequel Il est ressuscité, dans lequel s'est réalisée la Pentecôte, dans lequel les Saints vrais Conciles vraiment Oecuméniques ont eu lieu.
De qui se moque-t-on, qui insulte-t-on ?


Notre Église du Calendrier des Saints Pères, est ouverte, mais elle respecte chacun et respecte les saints Canons. Qui est alors anti-canonique ? Qui est schismatique ?


Ne voyons-nous pas poindre à travers ces scènes burlesques, ces "comédies de l'étrange", l'HÉRÉSIE MONDIALISTE. Les religions  réduites au "paniers de crabes", à une vulgaire soupe de poissons, ayant toute la même couleur, la même odeur ... celle du souffre !

"Ils ont cruellement déchiré, par les sophisme de la dialectique, la robe de l'Église, tissée par la théologie venue d'En-Haut."
( Maxime le Grec - cité par Porfiriev - 
Istoria Rousskoï Slovesnoski I, 517)

La question que nous sommes en droit de nous poser est celle-ci : " Ces Évêques, Métropolites ou Patriarches orthodoxes sont-ils encore orthodoxes, eux qui vendent pour trente deniers la Foi Orthodoxe."

Souvenons-nous de cette parole du Seigneur Christ : "Quiconque se déclarera publiquement pour moi, je me déclarerai moi aussi pour lui devant mon Père." (Matthieu X, 32-33), celle-ci prend de nos jours toute sa force , là où la  compromission la plus hideuse est de mise.

Que peut-on discerner à travers ces compromis ?
 La manifestation de la lâcheté spirituelle ! 

Ces hiérarques qui se compromettent dans des réunions syncrétiques bradent la sainte Foi Orthodoxe, les saints Canons des Pères et les sept Saints Conciles.

L'objectif du plan diabolique, c'est l'unification mondiale du pouvoir temporel (nous vivons cet évènement de nos jours), celui qui dispose de la richesse et de la force.  

Le Malin réalise ses différents plans à travers la souffrance humaine. Il s'en repaît, il se délecte des flots de larmes et du sang versé dans les conflits qui ravagent la planète et écrasent les populations. Il organise la réduction progressive de tous les éléments qui différencient les peuples. D'où la nécessité du brassage des populations entre toutes les régions de la terre.

Cette cruauté est une marque distinctive de son action.
L'autre marque distinctive, le mensonge et les fausses promesses ou les promesses non-tenues. Omniprésence du mensonge, y compris dans les hautes sphères, y compris dans l'Église.

Le plan du Malin, à travers les hommes de pouvoirs (gouvernance, argent, hautes industries...) est soutenu par la diffusion et l'imprégnation dans les esprits, d'un certains nombre de mythes dont TOUS constituent une inversion absolue des valeurs et des justes réalités.

- Le mythe du progrès:  qui cache une chute constante vers le plus bas matérialisme, à travers différentes étapes : par exemple la RENAISSANCE -  le siècle des lumières (et quelles lumières !) qui voit le triomphe de l'obscurantisme matérialiste et des doctrines antichrétiennes comme le trop fameux "humanisme" dont on nous rabat les oreilles (l'humanisme de la guillotine, du massacre des moines, des nones, des prêtres, du roi de France et sa famille sans oublier les enfants et pour finir de ceux-là mêmes qui ont propagé l'idée...).
(Humanisme : doctrine de l'homme sans Dieu. Qui donne comme finalité à l'homme, l'homme lui-même envisagé dans sa nature déchue. Adoration de l'homme par lui-même, adoration de la créature par elle-même = la philautie).
- Le mythe de l'égalité: Prétexte à de multiples confiscation par les puissances dirigeantes professant certaines doctrines extrêmes, en vue prétendument, d'une juste redistribution, assurant aussi la mise en esclavage économique et social de l'ensemble des individus, dans un système proprement collectiviste.
Ce système n'est pas uniquement ce que nous avons pu voir dans les pays communistes soviétiques.
Ce système est largement en place dans nos pays d'Europe occidentale avec tous les moyens dont disposent les puissances dirigeantes de l'argent et du profit. Il se propage à grande vitesse dans le monde.
- Le mythe de la liberté: Quel beau nom que celui de LIBERTÉ, surtout quand il évoque ce qui est la noblesse du destin de l'homme :
La liberté offerte par notre Dieu Créateur. Mais hélas, cette idée de liberté a été trop souvent dévoyée, utilisée pour saper ce qui peut rester des règles morales et ouvrir les portes a l'exacerbation de tous les instincts.

Comme nous le voyons le Malin utilise tous les domaines pour arriver à ses fins : le temporel et le spirituel.
Sa vraie cible est spirituelle et le temporel n'est qu'un moyen.

Nous  arrivons à l'UNIFICATION SPIRITUELLE et à la PSEUDO-RELIGION-UNIVERSELLE.
Ce que nous voyons ce produire dans les Églises orthodoxes dites "canoniques" en est une preuve.
Une preuve qui laisse des traces : Ce qui c'est passé en Union Soviétique avec le Patriarcat de Moscou et le pouvoir.

C'est aussi ce qui c'est passé avec le traitre judas, le patriarche Metaxakis, en Grèce et la persécution des Chrétiens Orthodoxes refusant le calendrier occidental pour leur vie religieuse.

Le patriarche Métaxakis pliant le genoux devant les princes de ce monde et acceptant tous les compromis religieux et politiques.

Le diable développe son action sur le domaine spirituel, avec les mêmes méthodes et les mêmes ruses que dans le domaine temporel.
Son unique objectif : Détourner les hommes de la Vraie Foi, détruire la Véritable Église de Dieu parce qu'elle est porteuse du Salut pour l'homme, pour lui substituer sa pseudo-église, vouée à son  horrible culte.

Cette pseudo-église se manifeste à travers tous ces rassemblements religieux syncrétiques , parodie d'un empire religieux que le Prince de ce monde veut établir sous sa domination.

L'oecuménisme à son origine historique dans la publication, en 1920, par le patriarche de Constantinople, d'une encyclique qui ROMPT délibérément avec la tradition de l'Orthodoxie, à travers une malheureuse série d'initiatives :
A - L'adoption du calendrier occidental - dit Grégorien -
B - Proposition d'une assemblée - PAN-CHRÉTIENNE, rassemblant les représentants des différentes "branches"  de l'Église, à savoir, à côté des Orthodoxes, les représentants des différentes hérésies et des différents schismes de toutes obédiences.

Le crime est signé !

C'est, aussitôt après l'adoption du calendrier occidental par l'Église Nationale de l'État Grec, l'engagement de persécutions violentes, avec des morts, des tortures et des blessés, contre les fidèles, les moines et moniales, les membres du clergé, qui persistent à vouloir célébrer les fêtes religieuses à leurs dates traditionnelles.

C'est bien là une manifestation typique de l'HÉRÉSIE lorsqu'elle est en position dominante, de se faire aussitôt PERSÉCUTRICE, et recourant aux violences de ce monde.

C'est aussi la série de décrets du sinistre "patriarche Mélétios MÉTAXAKIS, supprimant ou réduisant les fêtes, les prières etc.

Comment nommer ce hiérarque qui persécute ses propres fidèles, son clergé, les moines qui restent fidèles aux saints Canons ?
C'est un loup ensoutané, déguisé en berger, un ennemi des âmes, un ennemi de Dieu.

Les successeurs de ce MÉTAXAKIS SONT TOUJOURS À L'OEUVRE, ils ont accompli et accomplissent encore aujourd'hui des actes tout aussi redoutables. Ils persécutent avec virulences les Vieux Calendaristes les accusant de schisme, la persécution est plus hypocrite et sournoise, mais elle est bien active. Non reconnaissance  des actes liturgiques de nos Églises etc. (Ceci se passe dans tous les pays...) Les Patriarcats de Roumanie et autres ne sont pas en restent eux qui ont adopté le  calendrier "julien révisé", espèce de monstre hybride - ou depuis le début du carême orthodoxe jusqu'à la Pentecôte ils sont au calendrier des saints Pères, puis dés Pentecôte ils reprennent le calendrier civil. Pourquoi ce qui est bon un temps ne l'est-il plus ensuite ?

Quand le crétinisme prend le pouvoir on a un monstre à plusieurs têtes.

Le digne successeur actuel de l'abominable Métaxakis qui préside tristement sur le trône patriarcal de Turquie: avec tous les compromis possible et imaginables, persécutent certains moines de l'Athos refusant de le nommer (et avec raison !). Ce brave  patriarche n'hésite pas à se prendre pour le "pape des Orthodoxes" au grand dam de Moscou qui revendique d'une autre manière, plus invasive, le divin pouvoir, n'oublions pas le patriarcat de Roumanie qui  s'étend sur l'Europe comme la peste sur le monde avec son calendrier révisé, ses évêques compromis avec le pouvoir récent et qui donne des leçons de morale aux autres.

D'autres séismes ecclésiaux prennent naissances dans les Balkans, entre autre en Serbie, ils vont eux aussi adopté le fameux calendrier de l'occident, ce qui provoque un schisme. À qui profite le crime ?

Le mouvement oecuméniste, avec à sa tête des représentants d'Églises (qui se prétendent toujours orthodoxes mais ont cessé de l'être) au premier plan desquelles, hélas, le successeur de Métaxakis, le patriarche de Constantinople, fait porter tous ses efforts vers le "dialogue", et à terme la fusion, entre ce qu'il appelle les "branches" de l'Église.
"La théorie des branches" :
De quelles branches parle-t-on ici ?
- L'Orthodoxie.
- L'Église de Rome.
- Le Protestantisme et ses différentes communautés.

C'est cela "l'Église" du Christ ? 

Là encore, la "griffe" est reconnaissable, et on trouve dans cette démarche l'esprit "démocratique" : comme si en organisant le "dialogue" entre la VÉRITÉ UNE et de multiples erreurs on pouvait accéder à quelque vérité supérieure !

Comprenons ici que la cherche essentielle est la disparition organisée des différences. Mais parmi ces "différences" gênantes et condamnées à être ÉRADIQUÉES, il en est une essentielle : LA VÉRITÉ DU CHRIST ! 

Le mouvement a accéléré la réunification des soi-disant "branches" du christianisme, mais aussi le rapprochement de toutes les religions, chrétiennes et non-chrétiennes.

Ainsi prend naissance un vaste SYNCRÉTISME.
Réfléchissons : Dans certains endroits : gare, aéroport etc... on a créé des "lieux" de prières multiconfessionnels : Dans ces lieux vont venir "prier", un juif, un musulman, un chrétien, un bouddhiste...Ils se retrouvent ensemble. Le chrétien va faire le signe de la croix et adresse ssa prière à la Sainte Trinité.
Le signe de la croix est un scandale pour les juifs, puisqu'il renvoie à Jésus de Nazareth.
L'idée de la Trinité est un blasphème pour les musulmans, qui accusent les chrétiens de "diviser Dieu".
 Pour que la prière commune soit possible le chrétien doit donc s'abstenir du signe de la croix et de confesser publiquement la Trinité: Alors que reste-t-il de sa Foi ?

RIEN, et tel est bien l'objectif recherché.

LE SYNCRÉTISME
Sans principe, prêt à servir de réceptacle au culte officiel que le Malin entend bien que le monde lui rende.
Saint Jean Maximovitch avait déjà annoncé cette perfidie; mais aussi saint Innocent de Pékin: "Les ennemis du Christ ont sapé les fondements de la Sainte Église, afin d'ériger à sa place un autre église, le sanctuaire de l'humanité auto-divinisée,...le temple de Satan."
(St. Innocent : Lettre ouvertes aux fidèles de l'Église du Christ qui gardent fidèlement le calendrier orthodoxe et la Tradition de la Sainte Église. Archevêque de Pékin 1926)  

PARODIE ULTIME DE L'ANTICHRIST.
C'est le temps où toutes les valeurs seront inversées (mais c'est déjà le cas) dont parle le Prophète Isaïe.
"Malheur ! On appel bien, le MAL, et le MAL le bien. On fait des ténèbres la lumière, et de la lumière les ténèbres... Regarde-t-on la terre, ce n'est qu'affreuses ténèbres." ( Isaïe V, 20-30) 

L'Évangile nous annonce aussi ce temps ténébreux.
"Lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont parle le Prophète Daniel établi dans le lieu saint (C'est-à-dire à Jérusalem, dans laquelle l'Antichrist, parodiant le Christ, établira son trône), la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareil depuis le début du monde." ( Matthieu XXIV, 15-21)

Voici ce que seront les hommes de ce temps là:
"Ils seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irreligieux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis de bien, traîtes à tous leurs engagements, emportés, enflés d'orgueil, aimant les plaisirs plus que Dieu." ( 2ème Épître de Paul à Thimothée III, 2-4)

Quelles seront les caractéristiques dominantes de ce temps effroyable ?
- Un monde unifié par un pouvoir unique.
- Une organisation collectiviste et totalitaire régentant de façon pointilleuse dans les moindres détails la vie de chacun, cependant que la licence des moeurs sera portée à un degré jamais atteint ; outre cela, trois traits majeurs doivent être relevés :

1ère Caractéristique : 
A- Sous couvert du mythe obsessionnel de l'unité, l'action du diable vise à vider les êtres, les peuples, les institutions humaines, de tout ce qui fait leur identité.

B- En réduisant, par "brassage" comme on l'a vu, et en supprimant finalement tous les facteurs différenciant, le diable vise à priver les Êtres de leur identité, donc de leur vie : car le stade ultime de l'indifférenciation, c'est la mort.

 C- L'Antichrist veut régner sur un monde peuplé d'êtres sans principe, indifférenciés, identiques dans LEUR VIDE INTÉRIEUR, pions interchangeables dont il jouera à sa guise. (Ce concept de masse est cher aux doctrines communistes. Sa mise en oeuvre en ce siècle s'analyse comme une sorte de répétition générale en vue de l'étape finale du Malin.

2ème Caractéristique
Autre mythe obsessionnel que nous voyons poindre dans notre société hypocrite : Celui de la VERTU. Car le diable aime se faire moraliste dans son infinie perversion.
L'Antichrist voudra un règne de la vertu, de la justice, et c'est en leurs noms qu'il imposera ses lois iniques, au prix des pires sophismes et des faux-semblant les plus grossiers.

L'exemple le plus significatif réside dans les motifs qui seront invoqués pour justifier les persécutions antichrétiennes.
Les Chrétiens Orthodoxes voulant préserver la Vraie Foi Orthodoxe traditionnelle seront et sont déjà accusés : d'anti-oecuménisme, de nationalisme, de sectarisme, ils seront accusés d'être des fauteurs de troubles et des ennemis de l'Église.

Nous sommes avertis : "Puisque satan lui-même se déguise en ange de lumière, il n'est pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice." (2 Paul aux Corinthiens XI, 14-15)

Dernière caractéristique:
Le Christ Lui-même nous met en garde : Ces temps seront ceux du mensonge et de la séduction, de la ruse du Malin. Sa tromperie sera à son comble pour tromper les vrais chrétiens et les attirer dans ces mortels filets.
"Prenez garde que vous ne soyez séduits. Car plusieurs viendront en mon Nom disant : "C'est moi, et le temps est proche." Ne les suivez pas." (Luc XXI, 8) 

"Si quelqu'un vous dit alors : Le Christ est ici, ou Il est là, ne le croyez pas. Car il s'élèvera de faux christs et de faux prophètes ; ils feront des prodiges et des miracles, pour séduire les élus s'il était possible." (Marc XIII, 21-22)

L' Apôtre Matthieu dit : "Celui qui persévèrera jusqu'au bout, celui-la sera sauvé."

Disons tous, du fond du coeur et avec foi :
" VIENS, SEIGNEUR JÉSUS !" ( Apocalypse XXII, 20)

LE VRAI CHRÉTIEN ORTHODOXE FACE AU MONDE :
Son regard portant sur le monde qui l'entoure, il y reconnaît, partout, les marques de l'action démoniaque. Le Malin manipule à son profit les puissances temporelles, à travers des confréries occultes, il fait appelle aux passions les plus basses. Il agit ouvertement contre la véritable Église du Christ pour la saper de l'extérieur et de l'intérieur à travers des évêques et des prêtres.

COMMENT DEVONS-NOUS AGIR ?
Le Seigneur Christ nous appelle à l'action en ce monde.
Rappelons-nous l'ordre donné à Pierre : "Ceux qui prendront l'épée périront par l'épée." (Matthieu XXVI, 52)
Et nous savons que c'est Son exemple que nous devons suivre. La voie du Chrétien, c'est celle de l'effort spirituel, de la purification des passions, en vue du salut de son âme, ce n'est pas l'action collective sur les systèmes de ce monde.
Ce qui nous est demandé c'est le TÉMOIGNAGE.

"ON N'ALLUME PAS UNE LAMPE POUR LA METTRE SOUS UN BOISSEAU."  

LA FOI, PORTEUSE DU SALUT, c'est la Foi transmise, et cette transmission est pour tout chrétien un devoir sacré.

C'est le seul vrai combat auquel nous appelle le Christ, et il est assez rude pour laisser à terre les plus téméraires.
Il est aussi assez riche pour remplir une longue vie. Il n'est pas sans périls non plus.
"Le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde." (Jean XVI, 11)
Le Seigneur Christ nous demande d'avancer à travers les "lignes de l'Ennemien étant : "Humbles, doux, justes, purs, pacifiques..." (Béatitudes, Matthieu V, 3-11).

LA SAINTE ÉGLISE ORTHODOXE
"Je crois en l'Église, Une, Sainte, Catholique et Apostolique..." (Credo)
Elle est dans le monde, mais elle n'est pas du monde. Elle est l'Église de Dieu.
Aujourd'hui on nomme églises toutes sortes d'organismes ou d'institutions se consacrant à des cultes différents.
Mais existe-t-il réellement  plusieurs Églises ?
NON, il n' y a qu'UNE SEULE ÉGLISE DE DIEU. Elle est UNIQUE.
Alors ces autres "églises" qui sont-elles ?

L'Église du Christ, fondée par le Christ, n'est pas une institution du monde, mais une institution divine fondée par le Seigneur Christ Lui-même.
L'évêque Nathanaël (1906-1985) disait : "L'Église ne peut être qu'Une, ... car la Vérité ne peut être qu'Une... L'Église est la plénitude de la vérité, Elle n'est pas divisible. L'Unité demeurera inébranlable, tant que la vérité de l'Église n'est pas mise en cause."

COMMENT RECONNAÎTRE L'AUTHENTICITÉ DE L'ÉGLISE:
A- La transmission juste de la succession apostolique des évêques.
Ce qui est le cas de notre Métropolie d'Avlonos -Église Grecque Orthodoxe Traditionnelle du Calendrier des Pères, à travers les consécrations épiscopales de nos évêques.

B- La conservation rigoureuse des dogmes, sans ajout, ni retranchement ni altération. Les dogmes de la Foi sont la formulation de la Vérité du Christ, qui est elle-même inaltérable : sa formulation ne saurait donc être justiciable d'aucune sorte de modification.

C- Le respect de l'ordre institué par l'Église, par les Saints Canons (ou Règles d'organisation et de fonctionnement des institutions ecclésiastiques).
-Il y a les Canons Apostoliques ( formulés par les Apôtres eux-mêmes)
- Les Canons des 7 Conciles Oecuméniques (les seuls authentiques Conciles oecuméniques)
- Les Canons formulés par les conciles locaux.

Au respect des Canons est lié le respect de la hiérarchie instituée dans l'Église, et les Conciles.

Les Canons Apostoliques énoncent  des sanctions très fermes contre toute violation des Règles, entre autres les hérésies et les schismes qui détournent les fidèles de la seule Voie du salue. C'est le cas des Églises néo-calendaristes et l'oecuménisme.
= La condamnation nette et sans réserve de l'hérésie moderne soi-disant oecuménisme. Toutes les qui adhèrent à cette PAN-HÉRÉSIE, travaillent à préparer le trône de l'Antichrist. Celui qui veut rester dans l'Église du Christ doit les fuir.

L'authentique Église du Christ met en garde ses fidèles contre cette redoutable hérésie.

Il faut reconnaître, et avec regret, que bien des Églises Orthodoxes, souvent les plus importantes selon le monde, sont entrées dans l'Apostasie.

Heureusement il reste suffisamment d'autorités authentiquement orthodoxes auxquelles se fier pour ne pas se lancer dans des aventures individuelles.

Le Synode des évêques de l'Église Russe Hors Frontières,   publié en 1984, a anathématisé le soit disant "Oecuménisme" comme hérésie et une démarche anti-chrétienne. Le Synode s'est placé dans la droite ligne du Septième Concile, lequel avait décrété : 
"Tout ce qui a été innové ou le sera dans le futur contre la tradition de l'Église, sa doctrine et la formulation des saints Pères de glorieuses mémoire, soit ANATHÈME !"

Voici le texte du décret de l'Anathème:
À ceux qui attaquent l'Église du Christ, en enseignant que l'Église du Christ est divisée en soi-disant BRANCHES qui divergent entre elles quant à la doctrine ou au mode de vie ; ou que l'Église n'existe pas visiblement mais sera formée dans le futur, lorsque toutes les "BRANCHES", sectes ou confessions et religions même, seront unifiées en un seul corps ; et qui ne distinguent pas le Sacerdoce et les Mystères de l'Église de ceux des hérétiques ; et qui disent que le baptême et l'eucharistie des hérétiques sont efficaces pour le Salut ; de même, à ceux qui, en toute connaissance de cause, sont en communion avec les hérétiques susmentionnés, ou qui plaident, répandent et défendent leur nouvelle hérésie de l'oecuménisme, sous prétexte de l'amour fraternel ou de l'unification supposée des chrétiens séparés, ANATHÈME !"   


Soyons conscients que ce n'est pas le nombre de fidèles, de moines, de prêtres ou d'évêques qui fait l'Église du Christ, mais UNIQUEMENT la juste confession de la Foi, le respect de la Tradition, la fidélité aux Saints Canons, la non-compromission avec des organismes anti-canoniques, même si ces organismes s'autoproclament eux -mêmes Églises canoniques et traitent ceux qui sont fidèles à la Traditions et aux saints Pères de "schismatiques". 

À notre époque, plus que jamais, cette Parole du Seigneur : "Je bâtirai mon Église, et les portes de l'Enfer ne prévaudront point contre Elle." (Matthieu XVI, 18) nous est précieuse.

Les peuples ont été déchristianisés, soit par la violence comme nous le voyons trop souvent, soit plus insidieusement, comme dans nos pays occidentaux, avec un résultat quasi identique.
L'Église de Dieu a vu se détacher d'elle au fil des temps, des pans entiers de son corps : depuis le patriarcat latin d'occident, coupé de la juste confession de foi depuis près de mille ans ; jusqu'en ce siècle, aux différents patriarcats orthodoxes, tombés presque tous sous la coupe des tenants du pseudo-oecuménisme et du mondialisme anti-chrétien.

l'Église du Christ, en ce monde, se rétrécit selon les mesures du monde. Mais la vocation de l'Église n'a rien à voir avec celle d'un parti politique, elle n'a pas d'ambition majoritaire. Simplement, elle est l'Église et la Porte du Salut, tant qu'elle demeure dans la Vérité du Christ et que quelques uns s'assemblent en Son Nom pour confesser cette Vérité, selon la promesse du Seigneur :"Là où deux ou trois sont réunis en mon Nom, je suis au milieu d'eux" (Matthieu XVIII, 20)

Devrions-nous avoir peur de rester fidèles, devrions-nous trembler sous les chantages de la "non-canonicité" lancé contre nos hiérarques, nos prêtres et nos moines, mais aussi du chantage fait aux fidèles que l'on menace de ne pas reconnaître ni le baptême de leurs enfants, ni leur sacrement de mariage ?
NON !
La Vérité est UNE et nous confessons et vivons cette Vérité : L'ÉGLISE du Christ. 

Saint Jean de Kronstadt nous a laissé une prophétie saisissante pour nous indiquer ce qu'il en sera de l'Église dans les temps derniers :
Premier tableau
Un moine très âgé apparaît au Père Jean, et lui montre des champs immenses, couverts de croix à perte de vue ; et le moine lui donne l'explication : ce sont les croix des martyrs qui ont soufferts pour la Foi.
deuxième tableau :
Les rues des villes sont couvertes de torrents de sang. C'est le sang des chrétiens qu'on assassine pour leur Foi. 
Dernière image:
Le moine lui montre le Ciel, dans lequel les étoiles, une à une, s'éteignent ; à la fin, il ne reste plus que sept étoiles. Et le vieux moine lui explique : les étoiles qui s'éteignent, ce sont les églises qui, les unes après les autres, tombent dans l'apostasie ; quant aux sept dernières étoiles, ce sont les sept Églises qui garderont le témoignage de la vraie Foi, jusqu'au retour du Christ pour Son second et glorieux Avènement. 

Sept églises, sept églises locales, chacune autour d'un évêque ou d'un prêtre ; une poignée de chrétiens. Voici ce que sera la taille visible de l'Église aux temps derniers. Mais Elle sera l'Église du Christ.
Petite comme un grain de sable, mais pure comme le diamant, comme disait l'archevêque saint Jean Maximovitch, de Shangaï et de San Francisco.

Puissent tous nos Pères Saints : Saint Nectaire d'Égine, saint Jean Maximovitch, saint Jean de Kronstadt, nous donner la force de garder jusqu'au bout la Foi véritable et de rester fidèles à l'Église du Christ. Amin !