mercredi 19 septembre 2012

NATIVITÉ DE LA MÈRE DE DIEU
Fête de notre Fraternité Monastique de Nîmes
Vendredi 8 septembre orthodoxe/ 18.09. civil
 
Lectures : 
Orthros (matines) : Évangile : Luc 1, 39-49, 56.

Divine Liturgie : Épître :  Phil 2, 5-11.          Évangile : Luc 10, 38-42 ; 11, 27-28.
 
Les mots nous manqueront toujours pour dire l'amour que nous portons (la Fraternité) à la Mère de Dieu.
Elle est l'Higoumène de notre Fraternité, nous sommes ses enfants. Nous nous abandonnons à Elle avec foi et confiance, sans retenue et avec simplicité.
 
"Rien ne saurait être comparé à Marie la Mère de Dieu. Homme, parcours en esprit toute la création, et vois s'il y a quelque chose qui égale ou qui soit plus grand que la Vierge, la Mère de Dieu. Fouille la terre, parcours la mer, examine l'air, visite par la pensée les cieux, te souvenant des puissances invisibles et vois s'il y a,  dans la création, un autre merveille qu'Elle.
(Saint Jean Chrysostome. Homélie sur la Vierge sainte.)

TROPAIRE :
(Que nous disons deux fois par jours, à la Fraternité Monastique)
Par ta nativité, ô Mère de Dieu, 
la joie fut révélée à tout l'univers,
car de Toi s'est levé le Soleil de Justice,
le Christ Notre Dieu qui,
nous délivrant de la malédiction,
nous a valu la bénédiction et,
terrassant la  mort, 
nous a fait don de l'éternelle vie.
 
KONDAKION :
Joachim et Anne de l'humiliante stérilité, Adam et Eve de la mort et du tombeau ensemble furent délivrés par ta naissance, ô Vierge immaculée, et ton peuple en ce jour célèbre ta Nativité, et chante la stérile qui enfante la Mère de Dieu, la nourricière de notre vie.
 
MÉGALINAIRE :
Magnifie, ô mon âme, la glorieuse Nativité de la Mère de Dieu.
Étrangère aux mères, la virginité, étranger aux vierges, l'enfantement ; mais en toi, Mère de Dieu, les deux merveilles sont unies et toutes les familles des nations, d'âge en âge nous te magnifions.    
 
Iconostase - Église monastique de notre Fraternité Nîmoise.
La Mère de Dieu est toujours très présente.


Combien de gens pensent que Dieu ne les écoute pas ou peu, qu'ils ne seront pas exaucés, au point que ces gens cessent de prier et n'expriment plus à Dieu leurs désirs, ce dont ils ont besoin, ce qui leur manque ; ils se désolent, s'inquiètent et se plaignent.
Les parents de la Vierge Mère de Dieu, Joachim et Anne nous montrent que ce qui peut nous sembler totalement impossible, peut se réaliser ; à condition que nous ayons confiance en Dieu et que nous le lui demandions, nous abandonnant totalement à Lui.
Nous le savons, les parents de Marie étaient avancés en âge, ils ne pouvaient plus espérer avoir un enfant. Malgré cela ils demandaient à Dieu, sans relâche, de leur donner des enfants, car ils le désiraient ardemment. Ils étaient très affligés de ne pas en avoir.
Et selon leur foi et l'insistance de leur demande, ils ont été exaucés, et ils ont mis au monde la Très Sainte Mère de Dieu.
Aussi, chers amis, adressons à Dieu nos demandes, demandons-Lui ce dont nous avons besoin, ce que nous désirons ardemment, même si cela nous semble impossible, demandons que Dieu exauce notre désir. Dieu sait ce qui est bon et juste pour chacun de nous. Ne nous laissons pas envahir par la tristesse, au lieu de nous lamenter et de nous morfondre, au lieu de nous inquiéter sans cesse, prions : Dieu fera peut-être selon notre désir.
Le Seigneur dit : "Demandez et il vous sera donné" (Matthieu VII, 7)
S'il nous semble trop souvent que c'est impossible, n'oublions jamais que pour Dieu RIEN n'est impossible.
Demandons avec force, avec audace, oublions que nous demandons l'impossible ; souvenons-nous seulement qu'à Dieu tout est possible.
Même si Dieu ne répond pas selon nos désirs du moment, notre prière ne sera jamais infructueuse. Si Dieu ne fait pas un miracle pour nous donner ce que nous demandons, Il fera un autre miracle en réponse à nos prières, cela Lui appartient, car Lui sait ce que nous ignorons.
Dans nos besoins et nos manques, dans nos malheurs et nos peines, réfléchissons bien : par notre inquiétude, notre désolation, nos complaintes pouvons-nous faire quelque chose pour nous ?
Non, nous ne pouvons rien faire. Mais si nous prions, Dieu nous aidera toujours en faisant pour nous ce qui nous semble être impossible.
En nous adressant à Lui nous deviendrons plus tranquilles.
Prions, la bonté, la puissance et la tendresse de Dieu sont sans limites
Amin !
(D'après un texte de l'archiprêtre Poutiatine. Sermons orthodoxes. Âge d'homme.)