vendredi 26 octobre 2012

LE PÈRE FADI JAMIL HADDAD ASSASSINÉ

Syrie : le prêtre orthodoxe enlevé a été supplicié et assassiné

Enlevé par des “inconnus” voici cinq jour à Damas, le prêtre orthodoxe Fadi Jamil Haddad a été retrouvé assassiné après avoir subi des sévices hallucinants. À vomir!

Le cadavre du Père Fadi Jamil Haddad, prêtre grec orthodoxe, curé de Saint-Elie à Qatana, a été retrouvé aujourd’hui dans le quartier de Jaramana, dans le nord de Damas, non loin du lieu où il avait été enlevé le 19 octobre par un groupe armé non identifié. La confirmation arrive à Fides par l’intermédiaire d’un confrère grec orthodoxe du Père Haddad, qui désire conserver l’anonymat : « Son corps était horriblement supplicié : il a été scalpé et ses yeux arrachés » raconte-t-il en larmes. « C’est un acte de pur terrorisme. Le Père Haddad est un martyr de notre Église ».
À propos de la responsabilité de cet acte terrible est en cours un jeu de ping-pong entre les forces de l’opposition – qui accusent les milices proches du régime – et les autorités gouvernementales – qui accusent les bandes armées de la nébuleuse de la rébellion armée. Selon des sources de Fides, les ravisseurs avaient demandé à la famille du prêtre et à son Église une rançon de 50 millions de livres syriennes (plus de 550 000 €). Il a cependant été impossible de trouver la somme et de satisfaire à cette demande exorbitante. Une source de Fides stigmatise « la terrible pratique, en cours depuis des mois dans le cadre de cette sale guerre, d’enlever et de tuer des civils innocents ».
Source : Agence Fides

Nos MÉDIAS, si rapide à gémir sur certains groupes religieux , n'ont pas soufflé un seul mot sur ce meurtre.
Constatons simplement que ces médias ne parlent jamais des massacres des chrétiens, ni en Syrie, terre chrétienne par excellence, ni ailleurs.
Un chrétien massacré ne semble pas émouvoir nos journalistes.
Ces médias ignorent-ils que la Syrie était chrétienne 600 ans avant l'arrivée musclée de la foi musulmane. Sans doute ne savent-ils pas que c'est à ANTIOCHE (Syrie) que pour la première fois ceux qui confessaient le Christ furent appelés CHRÉTIENS et que ces Chrétiens sont sur leur terre en Syrie.

Nous savons tous qui a commis ce crime, pourquoi tant d'hypocrisie ?

Il est vrai que notre va-t-en guerre national, monsieur BHL, ne se sent pas concerné par tout cela, puisqu'il réclame  une nouvelle intervention militaire bien coûteuse (ce n'est pas lui qui paie, c'est vous et moi).
La question que nous devons poser : à qui profite le crime, à quoi jouent nos dirigeants?
Ce n'est pas faire de la politique que de poser ces questions, c'est être chrétien, mais les chrétiens dérangent et il nous faut nous taire. 

Prions pour ce prêtre victime et martyr de la folie antichrétienne.
Seigneur notre Dieu, Bon et Ami des hommes, aie pitié de cette victime innocente, le Père Fadi Jamil Haddad. Pardonne lui toutes ses fautes et accorde lui un séjour de paix dans Ton Royaume.  Amin !