vendredi 5 octobre 2012



Mercredi 3. 10.  civil/20. 09. orthodoxe
Après fête de l'Exaltation de la Sainte et Vivifiante croix.
Pose du magnifique vitrail (travail du vitrail traditionnel en verre épais teinté dans la masse et plomb)
Réalisé et offert par notre ami et fidèle orthodoxe, Martine DUGUE. 
Le travail d'ébénisterie et la pause on été réalisé par monsieur Christian CORROCHER, ébéniste rue Trajan à Nîmes.
Un immense merci.
______________________
  
UNE COURTE MÉDITATION
(d'après des texte de l'Higoumène XÉNIA, de bienheureuse mémoire)
(Dans les années 1985, 1986, le père higoumène Jean a rencontré à plusieurs reprises la Mère Xénia, elle a révélé au Père Jean son avenir dans l'Église, mais aussi certaines épreuves de santé et autres, tout cela c'est réalisé. Mère Xénia et Père jean sont restés en contact par courrier et téléphone jusqu'à  départ vers le Seigneur de Mère Xénia. Père Jean a suivi et suit toujours les conseils de Mère Xénia et il reste fidèle à celle qui l'a guidé dans l'Église des Pères. La photographie de Mère Xénia est dans notre bureau de la fraternité de Nîmes.)
 " Ô mon âme soeur,
Avec courage donc, patience et persévérance, affronte les assauts, comme les vicissitudes de la vie présente. Loin de chercher en cette vallée de larmes, à t'assurer à jamais une paix durable, ni une joie pérenne, sache que c'est au ciel seulement, parmi la béatitude des siècles sans fin, que tu jouiras de tous les biens éternels et parfais, en lesquels tu espères d'une espérance ferme.
Et dis à Dieu chaque jour ces mots de ton désir qui, tel un feu te brûle : "Toujours je chanterai, Seigneur, Tes miséricordes. Ma bouche fera connaître à jamais Ta fidélité. Car tu as dis : Ma bonté sera fondée éternellement, ma vérité sera établie dans les cieux." ( Ps. 88, 2-3)

Ô mon âme soeur,
Par-dessus toute chose, chéris la paix intérieure, ne te disperse pas en de vaines réflexions sur tes besoins, ton avenir, sur tes volontés personnels. C'est lorsqu'est harmonieux et paisible ton monde intérieur, et seulement alors, qu'il t'es donné d'accomplir dans la vie de grands progrès, comme d'être aux autres d'un riche profit.
Qui vit en Dieu d'une vie spirituelle, lorsqu'il est dans la paix, partout épanche le parfum de la noble bonté, avec la myrrhe du miséricordieux amour. L'être paisible, en tout temps, resplendit de joie, inclinant chacun à croire en vérité que c'est le Christ Lui-même, qui seul est la paix, la joie, TOUTE JOIE, la lumière, TOUTE la LUMIÈRE. 
(Nostalgie de la vie spirituelle. Mère Xénie.)