mardi 6 novembre 2012

ICÔNE DE LA MÈRE DE DIEU


Fête de l'Icône de la MÈRE de DIEU
JOIE DES AFFLIGÉS

24 octobre orthodoxe / 6 novembre civil


 À lui seul le nom de cette icône est une consolation, il éveille et renforce en nous notre foi dans la Mère de Dieu, notre douce et si grande Protectrice.
La Mère de Dieu se hâte vers tous ceux qui font entendre leurs cris de souffrances, Elle essuie les larmes de ceux qui pleurent, Elle apporte à chacun joie céleste et soulagement. Elle n'est que douceur et tendresse. Elle nous couvre de son voile béni.
Il n'est pas de chagrin qu'Elle ne puisse consoler.

Regardons cette icône: 
Sur cette icône, la Mère de Dieu est en pied, parfois avec l'Enfant dans les bras, parfois sans l'Enfant. 
Elle est entourée de malheureux, nus, offensés ou affamés. Près de ces indigents sont souvent représentés les anges que la Souveraine envoie pour apaiser les souffrances.
Ils se penchent sur ceux qui souffrent et leur montrent la Mère de Dieu en habits royaux et coiffée d'une couronne, ou bien portant de simples vêtements et un voile blanc.
 Prions avec foi et confiance la Mère de Dieu :
Ô, Toute-Sainte Souveraine et Mère de Dieu, Toi qui surpasses les Anges et les Archanges, Toi plus vénérable que toute créature, Tu es l'Aide des offensés, l'Espérance des désespérés, la Protectrice des Pauvres, la Nourriture des affamés, l'Habit de ceux qui sont nus, la Guérison des malades, le Salut des pécheur, l'Aide et la Protectrice de tous les chrétiens!

Un peu d'histoire: 
L'Icône de Moscou: Dans la première moitié du quinzième, une Icône portant le nom de "JOIE des AFFLIGÉES" était déjà glorifiée. Le premier miracle aurait eu lieu en 1648. La soeur du patriarche Joachim, Euphémie, souffrait d'une maladie cruelle des intsestins. Elle attendait la mort, mais ne perdait pas espoir en Dieu. Un jour, après avoir reçu la Sainte Communion, elle implora avec une grande foi la Toute Sainte Mère de Dieu : "Entends ma prière, Souveraine magnanime ! Le monde entier te glorifie et tous boivent à la source inépuisable de Tes bienfaits ! Certes, je ne mérite rien car j'ai péché, mais ne me reprends pas dans Ta colère ! Vois la cruauté de mon mal et aie pitié de moi !"
Après avoir prononcé ces mots, la malade entendit une voix: "Euphémie, pourquoi, dans tes souffrances, ne pas faire appel à CELLE qui guérit tout ? 
Dans l'église de la Transfiguration de mon Fils, là se trouve mon Icône appelée "JOIE de tous les affligés". Elle est située sur le côté gauche, là où les femmes se tiennent habituellement. Fais venir le prêtre de cette église avec cette Icône. Lorsqu'il aura célébré un office avec bénédiction des eaux, tu recevras la guérison.
Mais garde-toi d'oublier ma miséricorde envers toi, et confesse-la par la glorification de Mon Nom!"
Une fois remise de son trouble, Euphémie apprit de ses proches que l'église de la Transfiguration de l'Ordinka contenait effectivement cette Icône de la Mère de Dieu "JOIE de tous les Affligés".
Elle fit venir le prêtre qui célébra l'Office et bénit les eaux. Euphémie fut guérie.
Depuis lors, on fête cette Icône le 24 octobre, car la guérison avait eu lieu à cette date. 

L'Icône de Saint Petersbourg:
Dans le village de Klotchki, non loin de la verrerie se trouve une petite église. Un marchand  Kourakine, dénommé Matveïev, fit don d'une Icône de la Mère de Dieu "JOIE de tous les Affligés" à cette église.
Une pieuse tradition rapporte que cette Icône apparut jadis à un Kourakine poussée par les vagues de la Néva. 
L'Icône fut glorifié pour la première fois le 23 juillet 1888.
Un violent orage éclata ce jour-là sur Saint Petersbourg et ses environs. La foudre tomba sur la petite église de la verrerie, brûla les murs intérieurs et les icônes, et brisa le tronc des pauvres.
L'Icône de notre Souveraine était suspendue par un cordon dans un coin de l'édifice. Sous l'effet de la foudre, elle tomba à terre, et le visage de la Mère de Dieu, noirci par le temps, s'éclaircit subitement, et se régénéra.
Les douze pièces de monnaie de cuivre du tronc se retrouvèrent miraculeusement scellées en divers endroits de l'Icône.
Le soir de cet évènement, toute la capitale était au courant du miracle.
Le lendemain matin la foule se pressait devant la petite église.
À midi, le clergé de l'église des saints Boris et Gleb près du port de Kalachnikov venait célébrer un Office d'Action de Grâce avec la bénédiction du métropolite Isidore.
Les pèlerins arrivaient de Saint Pétersbourg mais aussi de tous les coins de la Russie. La nouvelle s'était propagée comme un feu de paille.
La Miséricorde Divine ne tarda pas à glorifier l'Icône de la Mère de Dieu par des miracles éclatants.
Le 6 octobre 1890 tous ceux qui étaient présents à l'église furent témoins de la guérison du jeune Nicolas Griatchov, âgé de 14 ans, sujet à de violentes crises d'épilepsie et de paralysie des bras. Les médecins l'avaient déclaré incurable.
Le jeune homme eut une apparition de la Mère de Dieu, de saint Nicolas le Thaumaturge, et d'un saint hiérarque portant un klobouk blanc. La Toute Sainte ordonna à Nicolas de se rendre à la petite église pour recevoir la guérison. Nicolas obéit, vénéra l'Icône et fut complètement guéri.
Le 17 février 1891 c'est une dénommée Véra Belonoguine qui est guérie après avoir prié devant l'Icône.
Il serait trop long de relater ici les abondantes grâces et guérisons de l'Icône de la Mère de Dieu Joie de tous les Affligés.
Mère de Dieu Joie de tous les Affligés
 

ACATHISTE A L’ICONE DE LA MERE DE DIEU « JOIE DE TOUS LES AFFLIGES »




Kondakion 1
À Toi l’Invincible Chef d’armée, nous Tes serviteurs dédions une hymne de victoire et de reconnaissance, car nous avons été délivrés de la mort éternelle par la grâce du Christ notre Dieu, Qui est né de toi, et par Ta médiation maternelle devant Lui. Toi dont la puissance est irrésistible, délivre-nous de tous malheurs et afflictions, nous qui clamons à haute voix:
Réjouis-Toi, ô Vierge Génitrice de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !

Ikos 1
Un archange fut envoyé du Ciel pour déclarer à la Génitrice de Dieu: Réjouis-Toi, annonçant l'Incarnation divine du Christ, Qui voulut naître d'elle, joie présente du monde entier qui languissait dans l’affliction. C'est pourquoi, ployant sous le fardeau des péchés, mais ayant obtenu l'espérance du salut en toi, nous crions vers Toi avec componction:
Réjouis-toi, bonne volonté de Dieu envers les pécheurs!
Réjouis-toi, aide forte de ceux qui se repentent devant le Seigneur Dieu!
Réjouis-toi, restauration d'Adam déchu!
Réjouis-toi, rachat des larmes d'Eve!
Réjouis-toi, qui supprimes la souillure du péché!
Réjouis-toi, qui purifies la conscience!
Réjouis-toi, qui portas le Rédempteur, qui nous purifie librement de nos transgressions!
Réjouis-toi, réconciliation très miraculeuse de tous avec Dieu!
Réjouis-toi, pont qui nous conduit véritablement de la mort à la vie!
Réjouis-toi, qui sauves le monde du déluge du péché!
Réjouis-toi, céleste échelle par laquelle le Seigneur est descendu vers nous!
Réjouis-toi, cause de la déification de tous!
Réjouis-toi, ô Vierge Génitrice de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !

Kondakion 2
Voyant les flots de miracles qui jaillissent de ta sainte icône, ô très sainte Mère de Dieu, qui es le bon secours de ceux qui prient, le soutien des opprimés, l'espoir des désespérés, la consolation de ceux qui pleurent, la nourricière des affamés, les vêtements de ceux qui sont nus, la chasteté des vierges, le guide des étrangers, l'assistance de ceux qui peinent, le recouvrement de la vue des aveugles, l'audition claire des sourds, et la guérison de la malades, en Toi nous, chantons avec reconnaissance à Dieu:
Alléluia!

Ikos 2
Cherchant à comprendre la raison incompréhensible des afflictions amères qui nous assaillent, ayant besoin de consolation, nous accourons vers Toi, ô Mère et Vierge. Et puisque que tu es bonne, apprends-nous à voir en elles la Providence miséricordieuse de ton Fils bon, pour le salut de nos âmes et la purification de nos nombreuses transgressions, afin que nous puissions joyeusement crier vers Toi:
Réjouis-toi, havre calme de ceux qui sont ballottés par la tempête!
Réjouis-toi, confirmation sûre de ceux qui sont dans le doute!
Réjouis-toi, Mère unique de bonté!
Réjouis-toi, prompt secours de ceux qui sont dans les malheurs et les tentations!
Réjouis-toi, qui purifies les afflictions de nos péchés!
Réjouis-toi, qui guéris la douleur de notre infirmité spirituelle!
Réjouis-toi, qui nous apprends à mépriser les joies vaines de ce monde!
Réjouis-toi, qui conduis nos esprits hors du monde, vers ce qui le transcende!
Réjouis-toi, qui nous retires de l'amour des choses terrestres pour nous amener à l'amour céleste de Dieu!
Réjouis-toi, qui nous accordes la consolation et une vie de Grâce au milieu de nos afflictions mêmes!
Réjouis-toi, gage des bénédictions éternelles!
Réjouis-toi, médiatrice de joie éternelle!
Réjouis-toi, ô Vierge Mère de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !

Kondakion 3
Avec la puissance d'en Haut, affermis-moi, qui suis affligé dans le corps et l'âme, ô bonne Dame, et accorde-moi Ta visitation et ton soin prévenant, en dissipant les ténèbres du découragement et de la tristesse qui m’enveloppent, afin que sauvé par toi, je puisse sans cesse clamer vers Dieu:
Alléluia!

Ikos 3
Ô Toi qui as une richesse ineffable de bonté, vers tous ceux qui sont affligés, étends ta main secourable, qui soigne les infirmités et guérit les passions: ne me dédaigne pas, ô Sainte Vierge, alors que je gis sur le lit de mon affliction et que je crie vers toi:
Réjouis-toi, inestimable trésor de miséricorde!
Réjouis-toi, seul espoir des désespérés!
Réjouis-toi, guérison de mon corps!
Réjouis-toi, salut de mon âme!
Réjouis-toi, force indéfectible des infirmes!
Réjouis-toi, aide et affermissement des handicapés!
Réjouis-toi, qui apaises rapidement l’ire de Dieu par ta supplication!
Réjouis-toi, qui domptes nos passions par la puissance de Tes prières!
Réjouis-toi, vue des aveugles et ouïe des sourds!
Réjouis-toi, pieds des boiteux, parole des muets!
Réjouis-toi, visitation joyeuse pour les malades!
Réjouis-toi, car à travers toi des guérisons pleines de grâce sont accordées aux infirmes, selon la mesure de leur foi!
Réjouis-toi, ô Vierge Mère de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !

Kondakion 4
Une tempête de bien des malheurs et tentations me cernent, et je ne puis plus supporter ses fureurs. Mais puisque tu es la Mère miséricordieuse de mon Sauveur et Dieu, élève tes mains vers ton Fils, le suppliant de considérer l'amertume de mon cœur et de me relever de l'abîme du désespoir, tandis que je crie vers Lui:
Alléluia!

Ikos 4
Ô très sainte Vierge et Mère, entendant la prophétie du juste Siméon, Une épée transpercera ton âme, tu as gardé toutes ces choses dans ton cœur, comprenant que la joie d'un cœur de mère pour ses enfants peut être accompagnée de beaucoup de douleur dans ce monde. C'est pourquoi, comme tu as été éprouvée en tout, et que tu es capable de compatir à l’affliction d'une mère, nous crions vers toi:
Réjouis-toi, qui portas le Christ Sauveur, joie du monde!
Réjouis-toi, qui délivres le monde des afflictions!
Réjouis-toi, qui supportes les blasphèmes et les calomnies lancées contre ton Fils!
Réjouis-toi, qui souffres avec Lui à travers Sa souffrance!
Réjouis-toi, consolation des afflictions des mères!
Réjouis-toi, préservation gracieuse de leurs enfants!
Réjouis-toi, aide rapide dans les malheurs!
Réjouis-toi, correction des égarés!
Réjouis-toi, nourriture des nourrissons!
Réjouis-toi, guidance des jeunes gens!
Réjouis-toi, mère des orphelins!
Réjouis-toi, secours des veuves!
Réjouis-toi, ô Vierge Génitrice de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !

Kondakion 5
En voyant le sang qui coule divinement de Ton Fils répandu sur la Croix de notre salut, comme la servante du Seigneur qui T’es toi-même humblement soumise à la volonté du Père Qui est dans les Cieux, Tu nous donnes un exemple d'endurance et de de patience, afin qu'au milieu de la fournaise des tentations et des malheurs présents, nous puissions crier à Dieu:
Alléluia!

Ikos 5
Te voyant crucifiée avec Lui dans ton cœur et debout avec Son disciple bien-aimé près de la Croix, Ton Fils et Ton Dieu a dit: Femme, voici Ton fils, et à son disciple: Voilà Ta mère, Te donnant ainsi en tant que fils tous ceux qui croient en Lui. Et T'ayant comme une bonne mère, en plaçant toute notre espérance en Toi au sein de notre affliction, comme participants de la douleur et des souffrances de Ton Fils, nous crions vers toi:
Réjouis-toi, mère de la race chrétienne!
Réjouis-toi, qui nous adoptas à la Croix de ton Fils!
Réjouis-toi, qui as uni Dieu avec l'humanité!
Réjouis-toi, qui joignit les fidèles au Seigneur!
Réjouis-toi, brebis qui porte l'Agneau Qui ôte le péché du monde!
Réjouis-toi, coupe qui apporte pour nous cette joie de la fontaine de l'immortalité!
Réjouis-toi, sûreté du salut des pécheurs!
Réjouis-toi, rescousse de ceux qui périssent!
Réjouis-toi, joie inattendue des pécheurs!
Réjouis-toi, relèvement de tous ceux qui ont chu!
Réjouis-toi, guérison de toutes les infirmités!
Réjouis-toi, allègement de toutes les afflictions!
Réjouis-toi, ô Vierge Mère de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !

Kondakion 6
Ô Mère de Dieu, toutes les extrémités de la terre annoncent tes miséricordes ; par Ta protection sacrée Tu abrites la race des chrétiens tout entière, pour laquelle Tu supplies le Christ notre Sauveur. Et Tu délivres de tout malheur Tes serviteurs pieux et craignant Dieu, qui clament fidèlement vers Dieu:
Alléluia!


Kondakion 7
Désireux de produire des flots de miracles de Ton icône, « Joie de tous les Affligés », Toi, ô Dame, tu as demandé à Euphémie qui souffrait, d’avoir un Moleben servi devant elle, et après avoir obtenu la guérison, d’annoncer à tous la miséricorde accordée par le biais cette icône, pour que la source de guérisons ne soit pas cachée de ceux qui en avaient besoin. C'est pourquoi, nous ne dissimulons pas Tes bonnes actions, mais avec reconnaissance, glorifiant Dieu, nous crions vers Lui:
Alléluia!



Kondakion 8
Selon les paroles de l'Apôtre, nous sommes sur cette terre des étrangers et des pèlerins, supportant des périls des mains des ennemis, des périls de la part des parents, des périls de la part des faux frères, dans beaucoup de privations et d’afflictions. Et parce que Tu es la bonne Guide, ô Vierge, accorde-nous la rémission de nos transgressions avant la fin, pour que nous puissions sans cesse crier à Dieu:
Alléluia!


Kondakion 9
Chaque douceur de vivre dans ce monde participe de la tristesse: la gloire ne dure pas, la richesse passe, la beauté et la santé disparaissent, et les amis et les voisins sont emportés par la mort. C'est pourquoi, adoucis nos afflictions, Toi la cause de tout bien, nous accordant Ton bonheur incorruptible à nous qui clamons vers Dieu:
Alléluia!




Kondakion 1

À Toi l’invincible chef d’armée, nous Tes serviteurs dédions une hymne de victoire et de reconnaissance, car nous avons été délivrés de la mort éternelle par la grâce du Christ notre Dieu, Qui est né de Toi, et par Ta médiation maternelle devant Lui. Toi dont la puissance est irrésistible, délivre-nous de tous malheurs et afflictions, nous qui clamons à haute voix:
Réjouis-Toi, ô Vierge Mère de Dieu, pleine de grâce, joie de tous les affligés !


Première prière
Ô très sainte Dame et Mère de Dieu, toi qui es plus vénérable que les Chérubins et plus glorieuse que les Séraphim, ô jeune fille divinement choisie, joie de tous les affligés, accorde la consolation à nous qui sommes plongés dans l’affliction, car en dehors de toi, nous n'avons ni refuge ni secours. Toi seule est la Médiatrice de notre joie et, parce que tu es la Mère de Dieu et la Mère de la miséricorde, te tenant devant le trône de la Très Sainte Trinité, tu peux nous aider, car nul serviteur qui accourt vers toi ne repart confus. Ecoute-nous donc maintenant au jour de notre épreuve, nous qui nous prosternons devant ton icône et te supplions avec des larmes: éloigne de nous les peines et les douleurs qui nous assaillent dans cette vie temporelle, et par ton intercession toute-puissante puissions-nous ne pas être privés de la joie éternelle et sans fin dans le Royaume de ton Fils et notre Dieu. Amen.

Deuxième prière
Ô ma bienheureuse reine, Mère de Dieu mon espérance, tutrice des orphelins et intercession pour les étrangers, joie des affligés, protectrice des opprimés; tu vois mon malheur, tu vois ma douleur. Aide-moi, car je suis infirme; nourris-moi, car je suis étranger. Tu connais mon offense, délivre-m’en comme il te sied, car je n’ai d’autre recours que toi, ni aucune autre intercession que toi, ô Mère de Dieu. Garde-moi et protège-moi dans les siècles des siècles. Amen.

Troisième prière
Ô Vierge très sainte, Mère du Seigneur des armées d’en Haut, Reine du Ciel et de la terre, toute puissante intercession de notre ville et de notre pays: reçois cette hymne de louange et de remerciement de nous, tes serviteurs indignes, et porte nos prières jusques au trône de Dieu, ton Fils, afin qu'Il puisse être miséricordieux envers notre injustice et étendre sa grâce à ceux qui honorent ton nom entre tous honorables et se prosternent devant ton icône miraculeuse avec foi et amour. Car nous ne sommes pas dignes qu’Il nous prenne en pitié. C'est pourquoi nous accourons vers toi comme vers notre intercession indubitable et prompte: écoute-nous qui te supplions. Couvre-nous de l’ombre de ta protection toute puissante, et demande de Dieu ton Fils, zèle et vigilance concernant les âmes de nos pasteurs, sagesse et force pour les autorités civiles, justice et équité pour les juges, connaissance et humilité pour ceux qui enseignent, amour et concorde entre les époux et les épouses, obéissance pour les enfants, patience pour les opprimés, crainte de Dieu pour les oppresseurs; force d'esprit pour les affligés; modération pour ceux qui sont joyeux, et pour nous tous, esprit de compréhension et de piété, esprit de miséricorde et de mansuétude, esprit de pureté et de justice. Oui, ô très sainte Dame, prends pitié de ton peuple affligé: rassemble les dispersés, guide vers le droit chemin ceux qui sont égarés, soutiens les vieillards, enseigne aux jeunes gens la sobriété, nourris les nourrissons, et abaisse tes yeux avec ton regard d’aide miséricordieuse sur nous tous. Relève-nous de l'abîme du péché et ouvre les yeux de nos cœurs à la vision du salut. Aie pitié de nous, ici et maintenant - à la fois dans le pays de notre séjour terrestre et au Redoutable Tribunal de ton Fils. Fais que nos pères et nos frères qui ont quitté cette vie dans la foi et la repentance demeurent dans la vie éternelle avec les anges et tous les saints, car toi, ô Vierge, tu es leur gloire dans le ciel et leur espérance sur la terre. Après Dieu, tu es notre espoir et le secours de tous ceux qui accourent vers toi avec foi. C’est pourquoi nous te prions, et comme à une aide toute-puissante, nous nous confions nous-mêmes, les uns les autres et toute notre vie, à toi Mère de Dieu, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Version française Claude Lopez-Ginisty
D’après