lundi 11 mars 2013

SAINTE PHOTINIE LA SAMARITAINE

 Lundi 26 février (calendrier orthodoxe)
           11 mars (calendrier civil)

 **************
Nous faisons mémoire en ce jour de SAINTE PHOTINIE LA SAMARITAINE, de ses Soeurs et de ses Fils.


Lectures : Épître : 3 Jean 1, 1-15.
                 Évangile : Luc 19, 29-40 ; 22, 7-39.

semaine des laitages.
*****************

Sainte Photinie la Samaritaine. 
(Icône de l'Atelier saint. ANDRÉ)
Sainte et Grande Martyre PHOTINIE le SAMARITAINE et ses compagnons : Phota, Photide, Parascève et Kyriaque, ses soeurs ; Jose et Victor (ou Photinos (ses fils) ; le duc Sébastien et l'officier Anatole. 

Sainte Photinie était la femme de Samarie, avec laquelle notre Seigneur Christ s'était entretenu au puit de Jacob (Jean 4) et à qui Il avait révélé tout ce qu'elle avait fait depuis son enfance.
Changeant alors son genre de vie, elle alla proclamer la Bonne Nouvelle dans sa patrie et convertit au Christ ses quatre soeurs et ses deux fils.
Après le martyre des saints Apôtres Pierre et Paul, sous la persécution de Néron (vers 54), elle alla prêcher avec succès la foi à Carthage, en compagnie de son fils José (ou joseph). Son autre fils Victor, après avoir combattu vaillamment contre les Avares, fut nommé général et envoyé par l'empereur en Galilée, avec l'ordre d'y mettre à mort les chrétiens.
Mais celui-ci, au lieu de châtier les disciples des Apôtres, passa son temps à proclamer lui-même la foi et à exhorter les fidèles à la persévérance.
Il fit si bien qu'il réussit à convertir le duc Sébastien, ainsi que de nombreux dignitaires de l'État.
Lorsque l'empereur apprit cette nouvelle, il les fit arrêter et traduire devant le tribunal.
Réalisant qu'il ne parviendrait pas à vaincre leur résolution, il fit couper les bras de Victor et de son frère José, à la hauteur des épaules, puis les fit jeter en prison.
Sainte Photine fut elle aussi convoquée au tribunal et réussit à convertir par ses paroles la propre fille de l'empereur et ses servantes, ce qui provoqua la fureur du tyran qui fit jeter tous les saints dans une fournaise ardente.
Gardés indemnes par la grâce de Dieu, ils furent ensuite soumis à toutes sortes de tortures, avant d'avoir les yeux crevés.
On les précipita alors dans un cachot rempli de serpents venimeux, où le Christ leur apparut au sein d'une gloire divine, accompagné des saints Apôtres Pierre et Paul et d'une foule de saints Anges, et Il les bénit en disant : "Paix à vous, bienheureux ceux qui ont cru en Moi."
Ils reçurent ainsi la force d'endurer les peines de l'incarcération pendant trois ans, en entraînant la conversion de beaucoup de païens.
Quand on les tira de prison pour être soumis à de nouveaux suplices, ils furent protégés par un Ange.
Finalement, le tyran ordonna d'arracher la peau de sainte Photine et de jeter la sainte dans un puit sec.
Il fit également écorcher ses deux fils ainsi que Sébastien et, après les avoir mutilés du membre viril, il les fit enfermer dans un bain désaffecté.
Puis il ordonna de couper les seins des autres saintes femmes et les fit écorcher vives.
Photine fut attachée à deux arbres inclinés de force, qui l'écartelèrent en reprenant leur position naturelle.
C'est ainsi, que par ces horribles tourments, les âmes des saints martyrs s'envolèrent de concert pour gagner le Royaume des Cieux. 

Par les prières de sainte Photine et de  Tes Saints,
Seigneur Jésus Christ,
aie pitié de nous.  

***********************


MÉDITATION

SAINT SILOUANE DE L'ATHOS
À cause de l'orgueil, le Seigneur a laissé deux fois l'Ennemi attaquer mon âme de telle sorte qu'elle se trouve en enfer.

Pourquoi l'homme souffre-t-il sur terre ; endure-t-il des peines et subit-il des maux ?
Nous souffrons parce que nous n'avons pas d'humilité ; les hommes n'apprennent pas l'humilité et, à cause de leur orgueil, ne peuvent recevoir la grâce du Saint Esprit, et ainsi le monde est plongé dans la souffrance.

En quoi la sainte obéissance est-elle supérieure au jeûne et à la prière ?
L'obéissance nous rend humble. 
L'obéissance possède toutes les vertus.
La prière du coeur, l'humble attendrissement et les larmes lui sont accordés.

Celui qui est obéissant aime le Seigneur et craint de L'offenser par la désobéissance, car le Seigneur est miséricordieux et lui donne des pensées humbles et saintes.
Il aime le monde et lui offre ses prières et ses larmes.
Pour le prix de l'obéissance monastique, la grâce instruit l'âme.

Le Seigneur accorde à tous de Le connaître et surtout aux simples gens obéissants.

Les désobéissants souffrent des mauvaises pensées, de la révolte et de l'insoumission. Comme on peut se tromper, tomber dans l'orgueil et le pécher.