mercredi 8 mai 2013

MERCREDI 25 AVRIL ORTHODOXE /
8 MAI CIVIL

NOUVEAU ET LUMINEUX MERCREDI

SAINT APÔTRE ET ÉVANGÉLISTE MARC

LECTURES : du saint Apôtre Marc 
Épître : 1 Pierre 5, 6-14.
Évangile :  Marc 6, 7-13. 

Du jour :
Épître : Actes 2, 22-39.  
Évangile : Jean 1, 35-51.

semaine sans jeûne

Église monastique Fraternité orthodoxe Nîmes - Pâques 2012.

 Lecture le l'Évangile - Pâques 2013. Nîmes.
La Grande Entrée. Pâques 2013. Nîmes.

***************************


CHRIST EST RESSUSCITÉ !

Que voyons-nous, qu'entendons-nous en ce jour que fit le Seigneur ?
Toute la création visible est ébranlée: les pierres se fendant, le voile du temple se déchire en deux, les morts ressuscitent et sortent des tombeaux, ils apparaissent à un grand nombre.
Quant au monde céleste, il exulte : ô Christ Sauveur, les Anges dans les cieux chantent Ta résurrection.
Qui de nous peut rester insensible lorsque le ciel et la terre sont sous l'emprise d'un si grand évènement ?
Celui, seulement, dont le coeur est devenu de pierre. Quant à nous, qui entendons le chant des forces célestes, nous nous joignons à elles, en clamant vers le Sauveur : sur terre rends-nous dignes de Te glorifier d'un pur.
Avant Sa Passion, le Seigneur a voulu nous faire entrevoir le mystère de Ses souffrances et de Sa Résurrection. Il S'est transfiguré devant Ses disciples, illuminé de Sa gloire divine.
Il a relevé d'entre les morts Lazare, décédé depuis quatre jours, en témoignage de la résurrection générale.
Mais notre entendement ne pouvait entrevoir ce grand mystère. Même après la résurrection la raison humaine avançait ses exigences et l'Apôtre Thomas exigeait les preuves de la Résurrection du Christ.
Ne pouvaient non plus comprendre ce mystère les disciples qui cheminaient avec leur Divin Compagnon sur le chemin d'Emmaüs ; et ce n'est qu'au moment où Il rompit le pain que leurs yeux s'ouvrirent, et saisissant tout instantanément, ils comprirent aussi pourquoi leur coeur brûlait lorsqu'en chemin Il leur parlait des Écritures.

Aujourd'hui, notre coeur ne brûle-t-il pas, comme brûlait celui de ces disciples lorsque le Christ leur parlait ? 
Nous confessons, Seigneur, que Tu es le vrai Dieu, venu dans le monde pour sauver l'homme en perdition !
Tu as condescendu à T'unir à notre nature humaine et endurer avec elle les souffrances de la Croix, ressusciter avec elle et l'élever dans Ton Ascension jusqu'à la droite du Père.
Seigneur, Tu n'as pas seulement pris la nature humaine, hormis le péché, mais Tu T'es identifié par commisération à l'humanité pécheresse, en assumant toute la charge de ses péchés !
Ô, inexprimable Amour du Père.
Ô, Amour compatissant du Fils !
Tu as assumé la mort due au péché et Tu l'as détruite.
Tu en as délivré ceux qui T'aiment, ne la laissant qu'à ceux qui la préfère à Toi !
Comprenons, Frères et Soeurs, au travers du mystère de la sainte Passion du Christ et de Sa sainte Résurrection, quel est l'AMOUR de Dieu.
Le Seigneur nous appelle à Le suivre dans cet Amour et par Son Église Il s'adresse à chacun de nous : embrassons-nous les uns les autres...et à ceux qui nous haïssent pardonnons tout à cause de la Résurrection.
Ne restons pas indifférents à cet appel, comme des non participants à ce triomphe !
La Grâce de la résurrection visite non seulement les chrétiens pieux, mais aussi les négligents.

CHRIST EST RESSUSCITÉ !
 EN VÉRITÉ, IL EST RESSUSCITÉ !   
(SERMONS ORTHODOXES-ÂGE D'HOMME)