vendredi 17 mai 2013

VENDREDI 4 MAI ORTHODOXE
17 MAI CIVIL 2013

Sainte vierge martyre PÉLAGIE de Rome.
Saint Nicéphore de la sainte Montagne.
 
Icône de "orthodoxologie"

 
Icônes du site Orthodoxie du Père Cassien.

Lectures :
vendredi de la 2ème semaine de Pâques:
Épître : Actes 5, 1-11. 

Évangile : Jean 5, 30-6 : 2.

Jour de jeûne. Huile et vin.
************
Sainte Pélagie , martyre.
Sainte Pélagie est issue d'une noble famille de Tarse (Cilicie) installée à Rome. Elle avait été fiancée à l'un des fils de l'empereur Dioclétien.
Ayant entendu parler des progrès accomplis par la foi chrétienne, elle chercha à apprendre ce qu'elle professait.
Elle vit en rêve l'évêque de Rome en train de baptiser un grand nombre de catéchumènes.
Cet évêque se tourna vers elle et l'invita à renaître aussi à la vie éternelle.
A son réveil Pélagie prit congé de ses parents, sous prétexte d'aller rendre visite à sa nourrice, et elle se rendit en hâte chez l'évêque qui la baptisa.
Elle remit ses riches vêtements au prélat, pour qu'il les distribuât aux pauvres, et elle arriva chez sa nourrice, vêtue simplement, sans apprêt, à la manière des gens du peuple.
Comme sa nourrice avait refusé de la recevoir, elle rentra chez elle.
Sa mère, voyant son accoutrement, comprit ce qui s'était passé, et elle essaya de convaincre sa fille de renier le Christ et de s'habiller comme les gens de sa condition.
La jeune fille restait inébranlable et confessait que pour rien au monde elle n'abandonnerait l'Époux de son âme.
Sa mère informa le fils de Dioclétien que sa fiancée dédaignait son alliance, et celui-ci, désespéré, se donna la mort.
Lorsque l'empereur apprit la nouvelle, il entra dans une grande colère et fit enfermer la sainte dans un boeuf d'airain, où elle accomplit son union définitive avec le Christ.
(D'après le Synaxaire IV - Vies des Saints de l'Église Orthodoxe - Éd. To Perivoli tis Panaghias.)