mardi 6 août 2013

MEMOIRE ETERNELLE
Le samedi 21 juillet orthodoxe
3 août 2013
en la fête de saint Syméon Fol en Christ

le Hiéromoine GUERASSIME
 s'est endormi.

Hiéromoine Guérassime durant la Divine Liturgie.

Au centre le hiéromoine Guérassime, après le Divine Liturgie.



Tropaire ton 8 :
Abîme de sagesse qui aimes les hommes et diriges toutes choses en vue du salut,* unique Créateur dont chacun reçoit ce qui lui convient,* accorde le repos, Seigneur, à de ton serviteur, car son espoir repose en Toi, * notre Auteur, notre Créateur et notre Dieu.
Stichères ton 2 :
La force de la mort et du tombeau,* Tu l'as brisée, Seigneur,* Ta vivifiante mort; * Tu as fait jaillir pour tous l'éternelle vie, * aux morts Tu as donné de ressusciter; * c'est pourquoi nous te prions:* donne le repos à ce serviteur trépassé, * Sauveur Ami des hommes, * et rends-le digne de Ta gloire sans fin.

Venez frères, donnons un dernier baiser * au défunt, en rendant grâce à Dieu, * car il a quitté sa fraternité * et se hâte maintenant vers le tombeau, * sans plus se soucier des vanités * et des souffrances de la chair. * Où sont à présent ses proches, les amis ? * Voici que nous sommes séparés * de celui pour qui nous demandons au Seigneur le repos.

Voici que cesse toute vaine célébration de la vie; * de son tabernacle se sépare l'esprit, * l'argile est ternie et le vase brisé, * sans vie, sans mouvement, * privé de voix et de sens; * et nous qui l'accompagnons au tombeau, nous demandons au Seigneur * delui donner pour les siècles le repos.

Qu'est-ce au juste que notre vie ? * brume, fleur, matinale rosée! * Venez et scrutons le tombeau: où est la jeunesse, la corporelle beauté, * où sont les yeux et le bel aspect de la chair ? * Tout cela comme un songe s'évanouit * et se dessèche comme l'herbe des champs ! * Venez, dans les larmes prosternons-nous devant le Christ. 

(Office des funérailles Monastiques-  Grand Euchologe - Arkhiératikon )