vendredi 22 novembre 2013

VENDREDI 9 / 22 NOVEMBRE 2013

SAINT NECTAIRE D'EGINE
métropolite de la Pentapole en Egypte.
Saint Protecteur de notre église de Nîmes.

Saint Nectaire d'Egine
église de Nîmes


Lectures : Epître : Hébreux 7, 26-8 : 2.

                Evangile : Jean 10, 9-16.

Tropaire : 
Fidèles, honorons le fils de la Sylibrie,
le protecteur d'Egine, la colonne de l'Orthodoxie,
l'ami véritable de la vertu.
Nectaire, le serviteur inspiré du Christ, 
apparut en nos temps.
De lui jaillissent toutes sortes de guérisons
pour ceux qui clament avec foi ; 
Gloire au Christ qui t'a glorifié,
Gloire à Celui qui t'a fait thaumaturge,
Gloire à Celui qui par toi accorde à tous la guérison.


Réjouis-toi, gemme scintillante d'Egine !
Réjouis-toi, pilier de compassion s'élevant jusqu'aux cieux !
Réjouis-toi, notre fervent intercesseur
devant le Trône de Dieu !

Exulte dans le Seigneur, ô Eglise Orthodoxe,
jubile et danse d'allégresse, ô Epouse élue du Roi du Ciel.
Car voici, en notre génération,
le véritable hiérarque du Christ,
le vénérable Nectaire, dans la gloire
dont l'a glorifié l'Unique Dieu,
qui scelle à nouveau et qui proclame avec éclat
ce que jadis Dieu t'enseigna.
Le possédant comme colonne et fondement,
et voyant la grâce de ses miracles,
clame à ton Epoux : Seigneur, gloire à Toi !


Canon paraclitique à Saint Nectaire

. Tropaire ton 4
Devant le hiérarque du Christ Nectaire, devant celui qui a été glorifié par les dons célestes, prosternons-nous en criant du fond de l'âme : Saint Nectaire, protecteur des orthodoxes, délivre-nous de tout malheur, de toute nécessité, des tentations et des maladies difficiles, nous qui accourons sous ta protection.

Gloire au Père, au Fils et au Sain Esprit…

Puisque tu as reçu le pouvoir de soigner les terribles langueurs, guéris, nous  t'en prions, ô Saint Nectaire, par tes prières, de l'étreinte des maladies, des malheurs et des amères souffrances, ceux qui s'approchent de tes reliques et de ton Icône.

et maintenant et toujours, dans les siècles des siècles, amin !

Nous ne cesserons jamais de proclamer tes grandes oeuvres, malgré notre indignité, ô Mère de Dieu, car si Tu n'étais pas là pour intercéder, qui nous délivrerait de tant de périls ? Qui nous aurait gardés libres jusqu'à présent ? Nous ne nous éloignerons pas de Toi, Souveraine et Mère de Dieu, car Tu sauves toujours tes serviteur de tout danger.


Saint Nectaire (Photographie)

KONDAKION ton 1
Victorieux Nectaire,
Métropolite de la Pentapole et Thaumaturge d'Egine,
Nous te présentons nos demandes
pour nos proches qui sont malades.
Car tu t'es montré un excellent guérisseur
des tumeurs cancéreuses et d'autres infirmités,
répandant la grâce sur tout l'univers.
C'est pourquoi d'une seule voix et d'un seul coeur
nous te chantons sans nous lasser :

Réjouis-toi, Nectaire, Hiérarque de Dieu !

IKOS 3
La Toute-Pure Mère de Dieu, qui a toute l'armée céleste pour la servir, t'a établi, serviteur de Dieu, comme un ange dans la chair, pour chanter Ses merveilles.
Et nous, contemplant sur toi l'homophone de Marie, nous accourons à toi avec crainte et amour :
Réjouis-toi, mystérieux élu de la Mère de Dieu,
Réjouis-toi, qui as accompli ses commandements, Réjouis-toi, qui as reçu de la pure Colombe l'esprit de douceur,
Réjouis-toi, qui as glorifié la Toute-Pure en des hymnes spirituelles.
Réjouis-toi, qui as appris à plaire à la Reine du ciel et de la terre.
Réjouis-toi, qui as trouvé la miséricorde auprès du Fils par les prières de la Mère.
Réjouis-toi, mesure de justice et palais de sagesse, Réjouis-toi, cime du discernement et abîme d'humilité,
Réjouis-toi, lys d'Egine, d'où sourd le nectar du repentir,
Réjouis-toi, abeille de l'Eden, qui veille sur nous par le miel de la théologie,
Réjouis-toi, vase qui répand la myrrhe,
Réjouis-toi coupe de l'ablution spirituelle.

Réjouis-toi, Nectaire, Hiérarque de Dieu !



Très sainte Mère de Dieu,
sauve-nous !