samedi 7 décembre 2013

24ème DIMANCHE après PENTECÔTE   
 ton 7
Apodose (clôture) de l'Entrée de la Mère de Dieu au Temple
Sainte Catherine  d'Alexandrie - Martyre.


DIVINE LITURGIE  10 H 30


L' homme riche.

Lectures :

Orthros (matines) Evangile : Marc 16, 1-8.

Divine Liturgie
Epître : Ephésiens 2, 14-22.
Evangile : Luc 18, 18-28.

Carême de la Nativité:  Poisson, huile, vin.

Sainte Catherine d'Alexandrie :
Epître : Ephésiens 6, 10-17.
Evangile : Luc 21, 12-19



TROPAIRE ton 7:
Par Ta Croix, Seigneur, Tu as détruit la mort, * Tu as ouvert au Larron le Paradis; * Tu as changé en joie le deuil des saintes Femmes * et Tu as donné l'ordre à Tes Apôtres de proclamer * que Tu es ressuscité, Christ Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.

TROPAIRE ton 4 de l'Entrée au Temple :
Aujourd'hui c'est le prélude de la bienveillance de Dieu * et déjà s'annonce le salut du genre humain.* Dans le Temple de Dieu la Vierge est présentée * pour annoncer à tous les hommes la venue du Christ.* En son honneur, nous aussi, à pleine voix * chantons-lui : Réjouis-Toi, * ô Vierge en qui se réalise le plan du Créateur.

TROPAIRE ton 5 de sainte Catherine :
Chantons l'illustre épouse du Christ, * sainte Catherine, la protectrice du Sinaï, * elle est pour nous refuge et secours ; * elle fit taire en effet, avec le glaive de l'Esprit * brillamment les sophisme des impies ; * désormais, en martyre couronnée, * pour tous elle implore la grâce du salut.

KONDAKION ton 7 :
Désormais la force de la mort est impuissante à retenir les mortels, * car le Christ est descendu, brisant et détruisant les puissances de la mort ; * l'Enfer est enchaîné, * les Prophètes tous ensemble se réjouissent. * Le Sauveur, disent-ils, est apparu à ceux qui demeure dans la foi ; * venez, fidèles, prendre part à la Résurrection.

KONDAKION ton 4 de l'Entrée au Temple :
Le très saint temple du Sauveur, * sa chambre nuptiale de grand prix, * la Vierge, trésor sacré de la gloire de Dieu, * en ce jour est présentée au Temple du Seigneur ; * Elle y apporte la grâce du Saint Esprit * et devant Elle les Anges du Dieu * chantent : Voici le tabernacle des Cieux.

KONDAKION ton 2, de sainte Catherine :
Zn ce jour, amis des Martyrs, formez un choeur divin * pour glorifier la très-sage Catherine ; * sur le stade elle a prêché le Christ, en effet, * et foulé aux pieds le serpent, * elle méprisa le savoir des rhéteurs.


MEDITATION
"Un chef interrogea Jésus et lui dit :Maître bon, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?"
(Luc 18, 18-28).
Question importante, vitale même, posée à Jésus par cet homme.
Et Jésus lui répond : Tu connais les commandements : ne commet pas d'adultère, ne vole pas, ne fait pas de faux témoignages, honore ton père et ta mère.

J'ai fait tout cela depuis ma jeunesse dit l'homme.

Alors jésus lui dit : Il te manque encore une chose : vends tous tes biens, distribue-les aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens et suis-moi.

L'homme, lorsqu'il entendit cela fut rempli de tristesse, car il était très riche.

Voyant sa tristesse, Jésus dit : Comme il est difficile à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.

Ceux qui avaient entendu celui interrogèrent Jésus : Mais alors, qui peut être sauvé ?
 La réponse de Jésus est simple : Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

Que conclure de ce qui précède ?
Que celui qui veut hériter de la vie éternelle doit accomplir les commandements, dont l'essence est l'amour envers Dieu et envers les hommes.

Cet homme  dont nous parlons observait, selon toute apparence, ces règles spirituelles, il était proche du Royaume de Dieu. Mais, lors de l'épreuve qu'il a subi, il apparut qu'il lui manquait un effort, un acte spirituel important : abandonner sa passion des richesses, qui se trouvait être l'idole de son coeur, qui l'éloignait de Dieu et le rendait dur de coeur pour les indigents, et à cause de cela il ne pouvait aimer sincèrement ni Dieu, ni son prochain.

L'amour et la passion des richesses, de la fortune s'ancre profondément dans le coeur de l'homme et, imperceptiblement, elle détruit, elle sape toute sa vie spirituelle, comme un ver dans le bois.

L'homme livré à la passion des possessions de diverses richesses, de biens, de terres , de maisons etc, peut être apparemment pieux, il prie toujours Dieu, même si c'est superficiel, il observe la pureté extérieur, l'honnêteté dans les affaires, il peut même faire l'aumône.
Mais lorsqu'il lui est demandé un sacrifice plus grand, un renoncement, lorsque la vérité céleste demande qu'il terrasse l'Odile qu'il servait de tout coeur et signait avec attention, alors il devient évident que cet homme est sous l'emprise de cette idole, l'AMOUR DE POSSEDER.
L'amour de la vie éternelle, à laquelle il aspirait, devient soudainement pour lui moins important, la passion de l'argent, de la richesse devient chez lui comme un cancer, qui a pris profondément racine dans son coeur, y répandant la mort.

Qui peut être sauvé ?
Cela signifie que le Seigneur peut, par Sa grâce, attendrir et guérir également le coeur du riche, qui est sous l'empire de son amour pour ses possessions, éclairer les yeux de son coeur, aveuglés par la cupidité, présenter à son esprit, avec conviction, la corruptibilité et l'insignifiance de la richesse terrestre et la beauté incomparable de la douceur des biens du royaume céleste.

Alors l'impossible deviendra pour lui possible.

(D'après un texte de Saint Jean de Kronstadt.  Ed. l'Age d'Homme)