mercredi 26 mars 2014


14/27 mars 2014

MEMOIRE du VENERABLE
PERE SAINT BENOÎT de NURSIE

Vêpres - Lucernaire, ton 2.

Avec foi et par amour véritable, Père saint, * dès l'enfance ayant renoncé au monde, tu suivis * allègrement le Christ crucifié; * ayant mortifié ta chair en la multitude des combats, * en abondance tu reçus * le pouvoir de guérisons * pour faire cesser toutes sortes d'infirmités * et chasser les esprits malfaisants: * ainsi tu devins l'objet d'une grande admiration.

TROPAIRE ton 1.
Tu as montré la vérité de ton nom * par tes combats d'ascète, Père théophore Benoît ; * ayant fleuri comme un fils de bénédiction, * tu devins une règle, un modèle pour tous ceux * qui ont à coeur d'imiter ta sainte vie * et s'écrient à l'unisson de leurs voix  : * Gloire à Celui qui t'a donné ce pouvoir, * gloire à Celui qui t'a couronné, * gloire à Celui qui opère en tous, par tes prières, le salut.

KONDAKION ton 6.
La Divine grâce fut ton riche trésor * et tu conformas tes oeuvres à ton nom; * Benoît, tu t'es montré un serviteur du Christ notre Dieu * dans les jeûnes et l'oraison ; * l'Esprit Saint t'a comblé de Ses dons, * et tu mis en fuite l'ennemi ; * en toi les malades ont trouvé un médecin * et nos âmes, un défenseur toujours prompt.

SYNAXAIRE

Le 14 Mars, mémoire de notre vénérable Père saint Benoît de Nursie.
Après avoir bridé haut et court les passions,
Benoît lâche ici-bas les brides de la vie.
Jusqu'au ciel humblement son échelle gravie,
le quatorze, il mérite les acclamations.


Par ses saintes prières,
ô notre Dieu,
aie pitié de nous et sauve-nous.
Amin !