lundi 10 mars 2014

LUNDI de la 2ème semaine de Carême

APOSTICHES des Vêpres. ton 3:

Jeûnons d'un jeûne spirituel, * rompons avec toute hypocrisie, * fuyons aussi les pièges du péché, * pardonnons à nos frères leurs offenses, * pour qu'à nous aussi soient pardonnés nos péchés, * et c'est ainsi que nous pourrons chanter : * Que notre prière devant toi * s'élève, Seigneur, comme l'encens. (2 fois)

Les prophètes, les Apôtres du Christ et les Martyrs * nous ont appris à chanter la consubstantielle Trinité,* Ils nous ont porté la lumière du baptême aux nations égarées: * les Anges et les hommes sont devenus concitoyens.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,
maintenant et toujours et aux siècles des siècles.
Amin !

Notre Dame, n'oublie pas * les malheureux jusqu'à la fin, * mais par Ton intercession délivre-nous * des périls qui nous menacent et de l'imminente condamnation; * Mère de Dieu, à la colère du Maître veuille arracher tes serviteurs.
(Triode de Carême)

La Fraternité Monastique de Nîmes. Mars 2014.
Au centre en bleu le sous-diacre Michel.
En rouge : Emmuel, l'un des 3 Acolytes qui servent à l'église.

La Petite Entrée. Liturgie mars 2014.

Un moine doit mourir beaucoup de fois par jour, quand l'obéissance le demande.
Un moine doit prier sans cesse: dans le travail, au repos, assis, debout, en accomplissant toutes les choses de la vie, la nuit et le jour…
Ôte au moine la prière, il ne se sent plus fils de Dieu !

Liturgie Mars 2014.
Divine Liturgie : La Grande Entrée. mars 2014.

Quand nous sommes à la Divine Liturgie, les prières et les hymnes sont comme une prairie magnifique, nous ne voudrions jamais que cela cesse. Nous sommes en compagnie des Anges, des Saints et de ceux qui Là-Haut prient avec nous, avec eux nous glorifions le Dieu Saint, le Dieu Fort, le Dieu Immortel.

Antidoron ou Pain béni, à la fin de la Divine Liturgie. Mars 2014.


PRIERE A LA MERE DE DIEU

Très Sainte Dame, Mère de Dieu, Toi seule es pure d'âme et de corps; Toi seule a conservé la pureté et la virginité; Toi seule es devenue la demeure de la plénitude de la grâce de l'Esprit Saint !
Ne me repousse pas indigne et impur car j'ai souillé mon âme et mon corps par une vie dédiée aux plaisirs.
Purifie mon esprit de l'attrait des passions et tourne mes pensées errantes et aveugles vers des aspirations irréprochables.
Délivre-moi des prédispositions mauvaises et honteuses, qui prédominent en moi, dans le combat des préjugés et des passions.
Vaincs le péché qui me tue et rend vigilant et avisé mon pauvre intellect enténébré, afin que, libéré de l'obscurité du péché, je puisse être rendu digne de te glorifier, TOI qui es la vraie Mère de la vraie Lumière, le Christ notre Dieu.
En effet, c'est TOI seule que bénissent, avec LUI et par LUI, les créatures visibles et invisibles, maintenant et toujours et dans tous les siècles.