lundi 31 mars 2014

SAINT JEAN CLIMAQUE
SUR LA PENITENCE
(L'Echelle sainte)

(…) Après nos chutes, combattons par-dessus tout le démon de la tristesse : il se présente à nous au temps de la prière, et, nous remettant en mémoire notre première familiarité avec Dieu, il s'efforce de détruire notre prière.

Ne t'étonne pas de tomber tous les jours ; n'abandonne pas la lutte, mais maintiens courageusement ton effort. Et ton Ange Gardien lui-même rendra hommage à ton endurance.

Avant la chute, les démons nous disent que Dieu est ami des hommes ; mais quand nous sommes tombés, ils Le prétendent impitoyable.

Celui qui veut véritablement son redressement considère comme perdue chaque journée où il n'a pas été touché de componction, quelque bien qu'il ai pu faire par ailleurs.
Le Seigneur ne nous abandonne jamais, c'est nous qui le laissons sur le bord de la route. Il nous tend la main, Il nous sauve. Il nous sauve parce qu'Il nous aime.

LUNDI de la 5ème semaine de Carême
Vêpres du dimanche 3ème stichère du Lucernaire ton 7 : 
Ayant franchi la moitié de ce chemin sacré du Carême, courrons avec joie vers l'avenir, enduisant nos âmes avec l'huile de la bienfaisance, pour que nous soyons dignes d'adorer la Divine Passion du Christ notre Dieu et aussi d'atteindre la redoutable et très quinte Résurrection.

Orthros (matines) du lundi, 3ème cathisme ton 7 :
Seigneur, Toi qui nous donnes d'atteindre la journée présente qui annonce joyeusement la sainte semaine de la redoutable résurrection des morts de Lazare, rends dignes Tes serviteurs de cheminer dans Ta crainte et de traverser entièrement le stade du Carême.

LECTURE Proverbes 14, 27 - 15, 4.
Les commandements du Seigneur sont une source de vie ;
ils nous détournent des pièges de la mort.
L'homme patient est un vrai sage ; l'impatient, un insensé.
L'homme qui a bon coeur est le médecin de l'âme ; un coeur trop sensible est un ver qui ronge les os.
Tromper l'indigent, c'est irriter son Créateur ;
celui qui honore Dieu a compassion du pauvre.
Dans le bon coeur d'un homme on trouve la sagesse ;
on ne la trouvera pas dans le coeur de l'insensé.
La justice élève une nation ;
les péchés amoindrissent un peuple.
La colère perd perd même les sages :
une réponse soumise détourne la fureur ;
un mot odieux l'excite.
La langue des sages sait ce qui est bon,
et la bouche des insensés est messagère du mal.

En tout lieu, les yeux du Seigneur observent et les méchants et les bons.


De notre Père Saint Isaac le Syrien
(Discours ascétiques)
Celui qui a le sentiment de ses péchés, même s'il demeure parmi la foule, est plus grand que celui qui ressuscite les morts par sa prière.

Celui qui gémit une heure sur son âme est plus grand que celui dont la vue profite au monde entier.

Celui à qui il a été donné de se voir lui-même est plus grand que celui à qui il a été donné de voir les Anges.
Celui-ci entre en rapport avec eux par les yeux de son corps, mais celui-là par les yeux de son âme.


Les yeux du seigneur sont en tout lieu…
ils voient les bons et les méchants. 
(Proverbes 15, 3)

Oh, si seulement l'homme doué d'intelligence pouvait garder toujours cela dans son esprit !
(Saint Théophane le Reclus)