vendredi 27 juin 2014

MEDITATION
Quiconque se reconnaîtra en moi devant les gens, je me reconnaîtrai moi aussi en lui devant mon Père qui est dans les cieux ; mais si quelqu'un me renie devant les gens, je le renierai moi aussi devant mon Père qui est dans les cieux.
(Matthieu 10, 32-33)

Combien aujourd'hui peuvent dire, face à Dieu, qu'ils reconnaissent le Christ comme Sauveur.  Combien osent le dire devant les autres si nécessaire et ainsi affirmer leur Foi en Lui ?

Beaucoup baissent la tête, gênés, lorsqu'on parle de christianisme. Certains m'affirment  que cela relève de "l'intimité", que cela n'a pas a être exposé sur la place !

Et le Christ, Lui, sur la Croix, qu'a-t-Il donc fait pour chacun de nous, face à tous, face aux Anges, face à Son Père ?
Nous-a-t-Il renié ?

NON, Il nous donne sa vie, Son sang, Il nous sauve.

Alors, ayons le courage, sans tapage inutile, d'affirmer notre Foi en LUI.

Cette foi s'affirme chez nous, mais aussi dans l'Eglise. L'Eglise est le ciel sur la terre. Là où est le trône de Dieu, là où sont célébrés les redoutables mystères, là où les Anges servent avec les hommes, là où le Tout-Puissant est glorifié sans fin, là est vraiment le ciel.

Ainsi, pénétrons dans le temple de Dieu avec amour et pureté de coeur, abandonnant toute préoccupation terrestre. Tenons-nous là avec foi, avec une attention éveillée, avec amour et paix du coeur.

La DIVINE LITURGIE est vraiment le service du ciel sur la terre, au cours duquel Dieu Lui-même, d'une manière particulière, immédiate et très proche, est présent et demeure avec les hommes, étant Lui-même le Célébrant invisible qui offre et est offert.
Que peut-il exister sur terre de plus saint, de plus sublime, de plus grand, de plus vivifiant que la Divine Liturgie ?

Aujourd'hui, malheureusement, bien des gens ne trouvent pas nécessaire d'assister à la Divine Liturgie (le temps manque, il y a une fête de famille, ce sont les beaux jours : une bonne baignade apporte tant de plaisir ! …).

D'autres ne vont à la Liturgie que par habitude, et en sortent tels qu'ils y étaient entrés, sans avoir élevé ni purifié leur coeur.

Pourtant la Divine liturgie est un sacrifice d'apaisement, d'actions de grâces, de louange et d'intercession.

Ô grandeur de la Divine Liturgie !