mercredi 27 août 2014

JEUDI 15 AOÛT orthodoxe
28 août civil

DORMITION
 de Notre Très Sainte Souveraine
la MERE de DIEU
et toujours 
VIERGE MARIE


LECTURES :

A Vêpres : 
1- Genèse 28, 10-17.
2- Ezechiel 43, 27-44 : 4.
3- Proverbes 9, 1-11.

ORTHROS (matines) : 
Evangile : Luc 1, 39-49, 56.

DIVINE LITURGIE
Epître :  Phil. 2, 5-11.

Evangile :  Luc 10, 38-42  ;  11, 27-28.

TROPAIRE ton 1 :
Dans Ton enfantement Tu as gardé la virginité, * dans Ta Dormition Tu n'as pas quitté le monde, ô Mère de Dieu : * Tu as rejoint la Source de la vie, * Toi qui conçus le Dieu vivant * et qui de la mort délivres nos âmes par Tes prières.


KONDAKION ton 2 :
La Mère de Dieu, qui jamais ne se lasse d'intercéder pour nous, et dont la protection ne pouvait cesser d'être notre espérance, * ne se laissa vaincre par la mort ni le tombeau, * puisqu'Elle est la Mère de la VIE et qu'Elle a rejoint la Source de la vie, * Celui qui demeura dans son sein virginal.

PROKIMENON ton 3 :(Cantique de la Mère de Dieu)
Mon âme magnifie le Seigneur * et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur.
Verset : Il s'est penché sur son humble servante, désormais tous les âges me diront Bienheureuse.

MEGALINAIRE ton 4 :
Lorsqu'ils virent la Dormition * de la Toute Sainte et Immaculée, * les Anges furent émerveillés, * admirant que la Vierge pût monter * de la terre jusqu'aux cieux.

ton 1 : La nature et ses lois * par Ton mystère sont dépassées, * Vierge toute Sainte: * Tu restes vierge en Ton enfantement * et Ta mort est le prélude qui annonce la vie ; * toujours vierge après l'enfantement * et vivante encore après la mort, * garde toujours sous Ta protection * Ton héritage, ô Mère de Dieu.


MEDITATION:
(Tu es vivante aussi après la mort, et tu sauves Ton héritage, ô Mère de Dieu) (Hirmos 9ème ode)

L'âme humaine est la respiration de Dieu, elle est l'image et la ressemblance de Dieu. 
Comme Dieu est éternelle, notre âme est éternelle 
elle aussi.

De nombreuses révélations témoignent de la vie de l'âme des défunts et de l'intercession des âmes des justes pour nous.

Le Christ est ressuscité des morts autant par SA nature humaine, inséparablement liée à SA nature divine, et ainsi a-t-Il instauré, en plus de la vie de l'âme, notre résurrection des morts.

Il a pris la nature humaine, non pour Lui, mais à cause de nous ; tout ce qu'Il a fait était pour nous montrer ce que nous devions faire et ce qui adviendra de nous après la mort.

En attendant la résurrection des morts, les âmes seules ont une vie éternelle.

Cependant, si tous après la mort sont vivants pour Dieu (Luc 20, 38), la Mère de Dieu l'est d'autant plus, comme Mère de la VIE.

Après SA mort, la Très Sainte Mère de Dieu de notre Sauveur vit dans la plénitude de Son âme et de Son corps.

Mère de tous les chrétiens, Elle ne cesse de protéger et de sauver tous ceux qui, dans leurs peines, leurs péchés et leurs maladies  s'adressent à Elle avec foi, espérance et amour.

Elle prie Son Fils et notre Dieu, afin que tous ceux qui se placent sous Sa protection soient secourus et sauvés.

Dans vos peines et vos maladies, adressez-vous à ELLE avec foi et vous verrez vraiment les miracles que'Elle accomplira pour vous.

Adressez-vous à ELLE pour qu'Elle éloigne de vous les démons.

Car ELLE est notre protection et notre intercession indéfectible. AMIN !