samedi 6 septembre 2014

DIMANCHE 7 SEPTEMBRE civil
25 Août calendrier orthodoxe

13ème dimanche après Pentecôte  ton 4

Mémoire du saint Apôtre Tite, des Soixante dix.

DIVINE LITURGIE 
à la Fraternité Monastique

10 h 30

LECTURES :

Orthros(matines) Evangile : Marc 16, 1-8.

Divine Liturgie :
Epître : 1 Cor. 16, 13-24.

Evangile : Matthieu 21, 33-42.
(Les vignerons homicides)
Parabole des Vignerons homicides.
(Enluminure du 14ème s.)

TROPAIRE ton 4 :
Recevant de l'Ange la joyeuse nouvelle * de la Résurrection de leur Seigneur * et détournant l'ancestrale condamnation, * les saintes Femmes se firent gloire d'annoncer aux Apôtres : * Le Christ a triomphé de la mort, * Il est ressuscité, notre Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit…

KONDAKION ton 4 :
Mon Sauveur et mon libérateur * a ressuscité tous les mortels, * les arrachant par Sa force divine aux chaînes du tombeau : Il a brisé les portes de l'Enfer * et en Maître souverain Il est ressuscité le troisième jour.

maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amin !

MEDITATION 
L'Evangile de ce jour nous parle d'un maître vigneron qui vient de planter une vigne. Il l'entoure d'une clôture, y creuse un pressoir pour la récolte des grappes. Puis , par précaution il fait bâtir une tour de surveillance. Il loue le tout à des vignerons, et part en voyage.

Le temps de la récolte est arrivée. Le Maître envoie ses serviteurs vers les vignerons pour prendre les fruits de la vigne. La réactions des vignerons salariés est violente : ils saisissent les malheureux serviteurs, les frappent et un tuent un.

Le Maître, outragé, envoie un plus grand nombre de serviteurs, mais ceux-ci furent traités de la même manière.

Alors le Maître envoie son fils pensant que les vignerons ne le frapperont pas, qu'ils n'oseront pas.

Les vignerons voyant le fils arriver se dirent entre eux : " c'est l'héritier, tuons-le et nous aurons son héritage." Ils le saisissent et le tue.

Que pensez-vous donc que fera le Maître lorsqu'il viendra lui-même à sa vigne, comment réagira-t-il envers les vignerons ?

Il exterminera ces misérables, répondirent ceux qui écoutaient la Parabole (les Grands prêtres et les Anciens du peuple), et il louera sa vigne à des vignerons plus honnêtes.

Et le Seigneur de conclure : "Ainsi vous sera ôté le Royaume de Dieu et il sera donné à un peuple qui en produira les fruits."


Cette Parabole concerne en premier lieu le peuple à qui le Seigneur avait accordé Sa bienveillance, le peuple hébreu.
Par ses infidélités à l'égard de son Dieu et les persécutions de Ses Prophètes, ce peuple s'est attiré la colère de Dieu. C'est donc toute l'histoire de ce peuple, auquel Dieu avait donné SA confiance et avait loué Sa vigne pour qu'elle Lui apporte des fruits, que représente cette parabole.

MAis, au-delà du peuple Hébreu, cette parabole est un message direct adressé à tous ceux qui ont bénéficié de la confiance et des bienfaits du Seigneur, comme nous les Chrétiens.
Et la conclusion est une mise en garde, qui se trouve résumée en d'autres endroits des Saints Evangiles :Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.(Matthieu 3, 10 ; 7, 19 ; Luc 3, 9)

Le nous a donné la vie, comme une terre fertile ; Il nous a comblés de dons, comme un vignoble ; nous avons même un pressoir - notre - coeur, où doit être recueilli le précieux jus de raisins ; nous avons aussi une tour de garde - la conscience et la volonté, afin de préserver la richesse qui nous a été confiée.

Que faisons-nous de ces dons précieux ?
Exploitons-nous les richesses que Dieu nous offre ?
Apportons-nous au pressoir le fruit de nos efforts ?
C'est-à-dire : La foi, l'amour, l'humilité, la douceur, la bonté, la miséricorde,la pureté, la patience et tous les autres bons produits ?

Avouons-le, ce n'est pas souvent le cas.

Nous qui nous disons chrétiens, nous apportons à notre Seigneur le plus souvent des fruits d'une vigne mal cultivée, d'une vigne sauvage, comme : l'orgueil, la méchanceté, la jalousie, l'avidité, la débauche, l'ivrognerie, l'incroyance, le neutre, le suicide…

Le Seigneur attend de nous une autre conduite. Il espère la restauration de notre conduite, notre repentir et la productions de bons fruits.

C'est trop souvent en vain que le Seigneur attend. Nous restons comme nous sommes et continuons à produire de mauvais fruits.

Nous nous conduisons le plus souvent comme si le Fils de Dieu, venu parmi-nous, était un visiteur intrus et indésirable.

Que fera le Seigneur quand IL viendra nous demander des comptes ?

Quel sera Son Jugement ?

Prenons conscience que nous ne sommes que les dépositaires de la vie, les utilisateurs des dons et les ouvriers du Seigneur Christ. Amin !

(Sermons Orthodoxes - Age d'Homme)