samedi 13 septembre 2014

SAMEDI 31 AOUT / CALENDRIER ORTHODOXE
13 septembre calendrier civil

Nous célébrons :
LA DEPOSITION DE LA PRECIEUSE CEINTURE DE LA TRES SAINTE MERE DE DIEU


LECTURES /
Epître : Hébreux 9, 1-7.
Evangile : Luc 10, 32-42  ; 11, 27-28.

Déposition de la Ceinture de la Mère de Dieu
D'après une ancienne tradition ecclésiastique, au moment de quitter ce monde pour rejoindre son Fils et son Dieu, la Très Sainte Mère de Dieu légua ses deux robes à deux pauvres femmes juives qui l'avaient servie. Ces dernières gardèrent précieusement ces Reliques, qui furent transmises de génération en génération jusqu'à ce que Galbios et Candide s'emparent de l'une d'elles, au moyen d'une pieuse ruse, sous le règne de Léon ler, et la déposent dans l'église des Blachernes.
La Ceinture de la Mère de Dieu, qui s'était retrouvée, on ne sait comment, dans l'Evêché de Zèla, proche d'Amasée dans l'Hélénopont, fut transférée à Constantinople sous le règne de Justinien (vers 530), et déposée dans l'église des Chalkoprateia, qui était située non loin de Sainte Sophie. On y célébrait en ce jour la Dédicace de l'église et les deux insignes Reliques qu'elle contenait: la Sainte Ceinture et les Langes de Notre Seigneur.
De longues années après (vers 888), l'épouse de l'empereur Léon VI le Sage, Zoé, se trouvant gravement malade sous l'instigation d'un esprit malin, fut avertie au cours d'une révélation qu'elle obtiendrait sa guérison par l'imposition de la Ceinture de la Mère de Dieu. L'empereur fit aussitôt briser les scellés de la châsse (soros) qui contenait la Relique, et on y découvrit avec admiration la Sainte Ceinture, aussi neuve et éclatante que si elle avait été tissée la veille. On trouva à côté un document indiquant exactement la date où elle avait été apportée à Constantinople, et comment l'empereur lui-même l'avait déposée dans la châsse qu'il avait scellée de ses propres mains. L'empereur Léon baisa la Relique avec vénération et la remit au Patriarche. Et dès que le prélat eut déployé la Ceinture sur la tête de l'impératrice, celle-ci fut délivrée de sa maladie. Tous rendirent gloire au Christ Sauveur et à sa Très-Sainte Mère, et on replaça la Relique dans la châsse, après que l'impératrice reconnaissante l'eut rehaussée de fils d'or.