samedi 1 novembre 2014

DIMANCHE 20 octobre orthodoxe
 2 novembre 2014
Ton 4

21ème dimanche après Pentecôte.

DIVINE LITURGIE
à la Fraternité Monastique
10 h30

LECTURES:

Orthros (matines) : Evangile : Jean 21, 1-14.

Divine Liturgie :
Epître :  Galates 2, 16-20.

Evangile : Luc 8, 27-40. (le démoniaque Gérasénien)


TROPAIRE ton 4 :
Recevant de l'Ange la joyeuse nouvelle * de la Résurrection de leur Seigneur * et détournant l'ancestral condamnation, * les saintes Femmes se firent gloire d'annoncer aux Apôtres: * Le Christ a triomphé de la mort, * Il est ressuscité, notre Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.

KONDAKION ton 4 :
Mon Sauveur et mon Libérateur * a ressuscité tous les mortels, * les arrachant par sa force divine aux chaînes du tombeau: * Il a brisé les portes de l'Enfer * et en Maître souverain Il est ressuscité le troisième jour.

MEDITATION
Jésus rencontre un homme qui est possédé par les démons depuis de longues années, il ne porte pas de vêtements et ce pauvre homme vit dans les cavernes.
Cet homme est en proie aux violences des démons qui le précipitent contre les pierres; aussi les voisins le lient-ils avec des chaînes et des cordes, mais il arrive à se libérer.

Le seigneur a chassé de cet homme l'énorme quantité de démons qui l'habitent.

Les démons demandent à Jésus qu'Il ne les envoyât pas dans l'abîme, c'es-à-dire en enfer. Sur la montagne il y avait un grand troupeau de porcs. Les démons demandent à Jésus la permission d'entrer dans les porcs, et Jésus le permet.
Les démons entrent dans les porcs, ceux-ci se jettent dans la mer, c'est la noyade pour ces bêtes.

Les bergers voient la scène, effrayés, ils courent  à la ville pour raconter ce qu'ils viennent de voir. Les habitants accourent et sont effrayés car ils voient le possédé libéré des démons, assis aux pieds de Jésus, en habits et sain d'esprit.

Aujourd'hui, peut-il y avoir des possédés ?

OUI, et ils sont nombreux : il  y a des possédés manifestes et des possédés cachés.

Dans cette deuxième catégorie entrent ceux qui blasphèment ce qui est saint, qui luttent contre l'Eglise, qui méprisent les saintes Icônes, les saintes reliques, les prêtres, les moines, qui se moquent des règles de l'Eglise de Dieu.

Appartiennent également à cette catégorie ceux qui soutiennent qu'il n'y a pas de démons : cette négation catégorique des mauvais esprits est une véritable possession des démons, car elle va à l'encontre de la Vérité, de la Révélation de Dieu.

Le Seigneur est venu sur terre précisément pour sauver le monde de l'emprise du diable.

S'il n'y a pas de diable, il n'y a donc pas de christianisme, car la venue sur terre du Fils de Dieu aurait été inutile.

Parmi les possédés il faut également ranger les méchants, les médisants, les envieux, les malveillants, ceux qui entretiennent une inimitié et une haine pour le prochain, ceux qui se réjouissent du malheur d'autrui; les avares, ceux qui aiment l'argent par dessus tout, les trompeurs, les menteurs, les vexateurs, les impitoyables et les pécheurs non repentis.

Car d'où proviendrait tout le mal que l'on voit dans l'humanité (ces gens qui tuent et massacrent au nom d'un dieu), elle qui est créée à l'image de Dieu ?
Ce mal ne peut venir que du diable, qui est l'initiateur dans l'homme de tout mal. Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. ( 1 Jean III, 8)