samedi 31 janvier 2015

DIMANCHE 19 janvier orthodoxe
1er février 2015

Dimanche du PHARISIEN ET DU PUBLICAIN   ton 1

Commencement du TRIODE

Ce même jour nous faisons mémoire de Saint Macaire le Grand d'Egypte, ainsi que de 
Saint MARC d'EPHESE métropolite

Le Pharisien et le Publicain.

LECTURES :

Orthros (Matines) : Evangile : Matthieu 28, 16-20.

Divine Liturgie :
 Epître : 2 Timothée 3, 10-15.
Evangile : Luc 18, 10-14.

Semaine du Pharisien et du Publicain : pas de jeûne.

TROPAIRE  ton 1:

Malgré les scellés posés sur le tombeau * et les soldats gardant Ton corps immaculé, * Tu es ressuscité le troisième jour, * donnant la vie au monde, Dieu sauveur, * et du haut des cieux les Anges Te chantèrent comme à la Source de la vie : * Gloire à Ta Résurrection, ô Christ, * gloire à Ta royauté, * gloire à Ton oeuvre de salut, Seigneur Ami des hommes.

KONDAKION  ton 4 :
Du Pharisien fuyons la jactance, * du Publicain apprenons l'humilité * et gémissons sur nos péchés * en disant au Sauveur : * Pardonne-nous, Seigneur, qui seul est indulgent. 


MEDITATION :

"Zachée , je mange chez toi…viens me rejoindre !"

Le Dimanche (dimanche précédent) de Zachée, nous voyons cet homme de petite taille grimper sur un sycomore pour voir passer le Seigneur. Cet homme, collecteur d'impôts, était riche. Le Seigneur connaissait le mouvement d'âme de Zachée.

Le Seigneur s'adresse à Zachée: Zachée, hâte-toi de descendre, car il faut que je sois aujourd'hui dans ta maison.
Zachée reçoit le Sauveur dans sa maison et Lui exprime toute sa reconnaissance. Et Zachée annonce au Seigneur: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple.

Chers Amis, pour se réunir à Dieu, il faut désirer LE rencontrer, il faut chercher à LE rencontrer; il ne faut surtout pas admettre comme un état de fait que notre âme soit vide de consolation et encombrée de déchets. Il faut désirer rencontrer le Seigneur, sincèrement, énergiquement, à l'image de Zachée.

                      Pharisien et Publicain

Aujourd'hui le Seigneur nous parle par parabole du Publicain et du Pharisien.
A certaines personnes, qui se considéraient comme justes, mais qui abaissaient les autres, le Seigneur dit cette parabole:  

Deux hommes entrèrent dans le temple pour prier: l'un était pharisien, l'autre publicain. 

Le Pharisien dit cette prière : Seigneur je te remercie de n'être pas comme les autres gens, les voleurs, les vexateurs, les adultères, ou comme ce Publicain. Je jeûne deux fois par semaines…

Le Publicain se tenait loin, il n'osait pas lever ses yeux au ciel; mais en se frappant la poitrine, disait : Seigneur, aie pitié de moi, pécheur !…

Le Seigneur ajoute : Je vous dis, que celui-ci est rentré chez lui plus justifié que l'autre : car celui qui s'élève sera abaissé, tandis que celui qui s'abaisse sera élevé.

Voilà où conduit l'habitude de s'adresser des louanges et d'abaisser les autres, de se croire meilleurs, plus instruits, plus dignes…

Ce Pharisien , même s'il faisait son éloge, ne faisait de mal à personne, il jeunait, il donnait aux pauvres, il menait une vie digne. Qui peut dire que cet homme n'est pas juste ?

Cependant ce n'est pas lui qui est entré chez lui justifié, mais le Publicain.

Pourquoi ?

Parce-que ce personnage qui faisait le bien, avait perdu le fruit de ses oeuvres, parce qu'il s'en vantait et parce qu'il médisait du publicain.

Ce Publicain, lui, reste humble, il est conscient de ce qu'il est. Il rentre chez lui justifié par le Seigneur.

Se vanter est équivalent à s'abaisser. Car, aussi bien Dieu que les hommes cessent d'aimer celui qui se prend à ses vantardises.

Nos œuvres de bien cessent d'être ce qu'elles sont, lorsque nous en retirons de la fierté.

C'est également s'abaisser que d'abaisser les autres.

Rappelons-nous que celui qui s'humilie sera élevé, et celui qui s'élève sera abaissé et humilié. Amin !
(Sermons Orthodoxes - Sophia - l'Age d'Homme)