mercredi 18 mars 2015

Mercredi  5 mars orthodoxe/ 18 mars civil
 4ème semaine de Carême
___________________________________
Nous faisons mémoire du saint Martyr Conon d'Isaurie
_________________
Dormition du bienheureux Evêque Nicolas Vélimirovitch (1956)
________________

Lectures :
Sexte : Isaïe 26, 21-27.
Vêpres : Genèse 9, 18-10 : 1.
Proverbes 12 : 23-13 : 9.
_________________________________

Orthros (matines) du mercredi:
1er Canon ton 4,
3ème ode, 2ème tropaire.

Poussés par la voile de la Croix, nous avons voyagé sur le navire salvateur du Carême, duquel avons atteint le milieu, ô Jésus, Messie et Dieu ; aussi par elle conduis-nous jusqu'au havre de Ta Passion.

Id. ton 4, 7ème ode, 3ème tropaire :

Offrant, comme le cyprès, la compassion, comme le cèdre, la bonne odeur de la foi, comme le pin, l'amour véritable, vénérons la Sainte Croix du Seigneur, glorifiant le Libérateur qui y fut cloué.

Doxasticon, ton 8:
(Stichère chanté après le Notre Père)
Parvenus au milieu de l'océan de la tempérance, nous attendons le havre du salut, le temps de ta Passion volontaire, Seigneur ; mais Toi, miséricordieux et compatissant, rends-nous digne de contempler dans la paix le jour de Ta glorieuse Résurrection, Toi qui aimes les hommes.

Homélie de saint Théophane le Reclus
En russe, le mot KRECHTCHENIE (le Baptême) a la même consonance que KREST (la Croix.)

Heureuse consonance. Car bien qu'en apparence le Baptême soit un ensevelissement, il est dans son essence une co-crucifixion au Christ sur la Croix intérieure, spirituelle.

L'Apôtre Paul dit : "notre vieil homme a été crucifié avec LUI" dans le baptême (Romains 6, 6).

Ce n'est pas une action mécanique, mais une transformation morale ou le renversement des idées, des objectifs, des aspirations, des affinités.

Auparavant, tout était entaché de complaisance à soi ; maintenant, avec abnégation, tout est consacré à Dieu en Jésus Christ par la grâce de l'Esprit Saint.

Tu diras :  Je ne comprenais pas cela lorsque j'ai été baptisé. Mais maintenant tu comprends. Aie donc le scrupule de réaliser la signification du Baptême, car elle est indélébile.

Même au JUGEMENT, son sceau sera visible - en ta faveur ou contre toi.


_______________________
Saint Nicolas d'OCHRID
ou le bienheureux Evêque Nicolas Vélimirovitch


Il est né en 1881 à Lélic, en Serbie.
Il est décédé en 1956 au monastère Saint Tikhon de South Kanan, en Pennsylvanie (Etats-Unis).

Il est le fils aîné d'un paysan pieux.
Après avoir terminé ses études élémentaires, il est envoyé au séminaire Saint Sava de Belgrade où il montre rapidement de très bonne capacités intellectuelles.

Diplômé du séminaire en 1905, il est sélectionné pour obtenir une bourse d'études du gouvernement pour faire des études à l'étranger.

Outre le Serbe, il parlait couramment sept langues, apprises au fil de ses différents séjours dans les pays européens.

Monachisme, voyages et épiscopat:
En 1909, il tombe gravement malade et promet à Dieu de se faire tonsuré et de Lui consacrer son existence s'il guérit. Sa santé revient et il est tonsuré moine au monastère de Rokovica, puis ordonné Prêtre (hiéromoine) le même jour.

Il  devient Archimandrite l'année suivante et est nommé en 1911 professeur assistant au Séminaire Saint Sava de Belgrade, où il enseigne la philosophie.

Lorsque la première Guerre mondiale éclate, il s'engage en tant que volontaire dans des actions humanitaires et aide à soigner les victimes de guerre.
Il est envoyé en mission diplomatique en Grande-Bretagne en 1914, puis au Etats-Unis en 1915, pour faire part des souffrances endurées par la Serbie.
Ses missions en Angleterre continueront à renforcer les liens d'amitié entre l'Eglise Orthodoxe Serbe et l'Eglise Anglicane.

En avril 1919 il est consacré Evêque du diocèse de Zica. Il contribuera au renouveau du monachisme en Serbie. Il va au Mont Athos où il rencontre saint Silouane et le Père Sophrony (il ordonnera ce dernier diacre).

En 1941, les nazis envahissent la Serbie. L'Evêque Nicolas émet de fortes critiques à leur égard et condamne l'exécution de civils innocents pour venger la mort de soldats allemands. 
Il vient également en aide à des juifs persécutés.
Cela lui vaut d'être arrêté en juillet 1941, et mis en résidence surveillée au Monastère de Ljubostinija, où il reste jusqu'en septembre 1944.

Il est ensuite déporté au camp de concentration de Dachau avec le patriarche serbe de l'époque, Gabriel.

Malgré l'enfer du camp, il connaîtra une expérience mystique très profonde, qu'il relate dans ses livres.

Il est libéré par l'armée américaine en avril 1945. Il sera souvent malade au cours des années suivantes à cause des épreuves subies.

Il décède le 18 mars 1956, alors qu'il était en prière à genoux.

Saint Nicolas à été canonisé par l'Eglise Serbe le 19 mai 2003.

Il est l'auteur d'un grand nombre de livres de spiritualité orthodoxe.