mardi 28 avril 2015

MARDI 15 avril orthodoxe
28 avril civil 2015

Eglise - fraternité monastique de Nîmes


Lectures du jour :

Epître : Actes 8, 5-17.

Evangile : Jean 6, 27-33.
__________________________

Lecture des Actes des Apôtres :

En ce jour-là, Philippe était descendu dans une ville de Samarie pour y prêcher le Christ. A l'entendre parler, à le voir opérer des miracles, les foules unanimes s'attachèrent à sa prédication.
Car beaucoup de possédés se trouvaient délivrés des esprits immondes, qui les quittaient en poussant de grands cris. Beaucoup de paralytiques furent guéris.

Il y avait dans cette ville un homme appelé Simon, qui exerçait la magie, à l'émerveillement du peuple de Samarie.
Il se faisait passer pour un grand personnage, et tous s'attachaient à lui du plus petit au plus grand.
Ils disaient : "C'est la puissance de Dieu, son sublime pouvoir !"
Ils s'attachaient à lui, parce qu'il les tenait émerveillés par ses tours de magie.

Mais quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du Royaume de Dieu, tous hommes et femmes, ils se firent baptiser.

Simon lui aussi devint croyant et, une fois baptisé, il ne quittait plus Philippe, émerveillé qu'il était à la vue des miracles et des prodiges accomplis.

Les Apôtres qui étaient à Jérusalem, apprenant que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean.

Arrivés sur place, ils prièrent pour eux, afin que l'Esprit Saint leur fût donné. Car Il n'était encore descendu sur aucun d'eux : ils étaient seulement baptisés au Nom du Seigneur Jésus. Alors les deux Apôtres leur imposèrent les mains, et ils reçurent l'Esprit Saint.

Actes des Apôtres (8, 18-25)
Lorsque le mage Simon eut constaté que par l'imposition des mains les Apôtres conféraient l'Esprit Saint, il leur offrit une somme d'argent en disant : "Donnez-moi ce pouvoir, à moi aussi, afin que ceux à qui j'imposerai les mains reçoivent l'Esprit Saint !" (C'est le péché de simonie. Vouloir acheter la grâce de Dieu)
Pierre lui répondit : "Périsse ton argent, et toi avec lui, pour avoir cru pouvoir acquérir le don de Dieu par un marché ! Tu n'auras ni part ni lot en ce domaine, car ton coeur n'est pas droit devant Dieu. Repens-toi de ta maladresse et prie Dieu de te pardonner, si possible, cette pensée de ton coeur, car te je vois dans le ressentiment et la jalousie, empêtré dans la mauvaise foi !

Simon répondit : " Intercédez vous-mêmes pour moi auprès de Dieu, afin que ce dont vous avez parlé ne me puisse advenir !"

Les Apôtres, après avoir rendu témoignage, retournèrent à Jérusalem en évangélisant de nombreux villages de Samarie. 





HYMNE ACATISTE A L'ESPRIT SAINT

Parce que vous êtes enfants, Dieu a envoyé dans vos coeurs l'Esprit de Son Fils, qui crie : ABBA, mon Père.(Gal 4, 6)
C'est pourquoi, quand vous invoquez le Père, rappelez-vous qu'il a fallu que l'Esprit ait touché votre âme pour que vous fussiez jugés dignes d'appeler Dieu de ce Nom.
(Saint Jean Chrysostome)

KONDAKION 3
O profondeur immense du mystère !
Dieu Esprit inaccessible, Créateur de l'univers avec le Père et le Verbe, Tu as fait la beauté des ordres célestes et angéliques ; dans la splendeur de la gloire, Tu as appelé à l'existence les cortèges des astres incandescents ; conjuguant dans une merveilleuse unité la chair et l'esprit, Tu as créé le genre humain.

C'est pourquoi tout ce qui respire T'adresse cette louange :

Alliluia !

IKOS 3
Par la puissance infinie du vent planant sur les eaux en cercles merveilleux, Toi, l'Esprit éternel, Tu as donné la vie à tous et à tout.
Issue de Ton souffle vivifiant, la beauté indicible de la première création à surgi de l'abîme sans fond.
Aussi Te disons-nous :

Viens à nous, très sage artisan du monde.
Viens, Toi qui es grand dans la petite fleur comme dans l'étoile du ciel.
Viens, indicible diversité et beauté éternelle.
Viens éclairer le sombre chaos de mon âme.
Viens transfigurer ma pauvre existence par Ta force créatrice.
Viens m'enseigner à faire Ta volonté.
Viens faire de nous une nouvelle création dans le Christ;

Esprit Saint, Consolateur,
viens et fais Ta demeure en nous !