samedi 16 mai 2015

DIMANCHE DE L'AVEUGLE NE

ton 5

DIVINE LITURGIE   10 H 30


LECTURES :

Orthros (matines) : Evangile : Jean 20, 11-18.

Divine Liturgie: 
Epître : Actes 16, 16-34.

Evangile : Jean 9, 1-38. 

TROPAIRE ton 5 :
Verbe coéternel au Père et à l'Esprit, * Toi qui es né de la Vierge pour notre salut, * nous Te chantons, nous Tes Fidèles, et T'adorons, Seigneur, * car Tu as bien voulu souffrir en montant sur la Croix * pour y subir la mort en Ta chair * et ressusciter les morts * en Ta sainte et glorieuse Résurrection.

Saint Jean Maximovitch ou de San Francisco
et de Shangaï - Eglise Fraternité Monastique de Nîmes

KONDAKION Aveugle-né ton 4 :
Comme en l'Aveugle de naissance, * les yeux de mon âme sont clos * et, Seigneur, dans la repentance * je viens à Toi et je m'écrie : * pour ceux des ténèbres Tu es la suprême clarté.

KONDAKION de Pâques ton 8 :
Lorsque Tu gisais dans le tombeau, Seigneur immortel, * Tu as brisé la puissance de l'Enfer, * et Tu es ressuscité victorieusement, ô Christ notre Dieu, * ordonnant aux Myrrophores de se réjouir, * visitant Tes Apôtres et leur donnant la paix, * Toi qui nous sauves en nous accordant la résurrection.


"Ni lui n'a péché, ni ses parents ; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu paraissent en sa personne " (Jean 9, 2)


Jésus et ses Disciples marchent dans Jérusalem, ils rencontrent un homme aveugle de naissance.

Ses Disciples Lui demandent : " Maître ! Qui a péché, lui ou ses parents, pour qu'il soit né ainsi ?"

Le Seigneur donne la réponse que vous voyez ci-dessus.

Chers amis, cette question je l'ai souvent entendu concernant des personnes malades, des personnes dans les difficultés financières, dans la misère. Pourquoi ces personnes souffrent-elles ainsi ?

La réponse à cette question est la même que le Christ à Ses Apôtres : Ces malheureux souffrent, afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en eux !"

Ils souffrent pour être délivrés de plus grandes souffrances ; ils sont dans la misère pour éviter une plus grande misère. Oui, ils souffrent, dans leur corps (nous souffrons dans nos corps) afin d'éviter de souffrir  dans leur âme ; ils souffrent un temps donné, pour la félicité des temps sans fin ; ils ne voient pas la lumière du soleil, mais ils gagnent la Lumière qui ne s'éteint jamais ; ils ne marchent pas sur la terre, mais ils s'élèvent vers le ciel ; ils n'entendent pas ce que dit le monde, mais ils entendront la langage du ciel ; ils sont muets avec les hommes, mais ils parleront aux Anges.

La question que nous nous posons est : Dieu qui est bon et Ami des hommes, plein de sagesse et d'amour, ne peut-Il manifester autrement Ses oeuvres ?
Pourquoi ne donne-t-Il pas aux hommes le bonheur, sans leur imposer au préalable de cruelles sanctions ? Ne peut-Il sauver l'homme, ne l'ayant pas auparavant livré aux tourments ?

Les hommes sont semblable à un vase détérioré : ils sont endommagés, couverts de la rouille du péché. Dieu permet que certains traversent le feu de la souffrance.

C'est pour cette raison qu'un grand nombre de saints ont souffert : la patriarches ont souffert, les prophètes de même, mais aussi les Apôtres ont souffert, ainsi que tous les justes, y compris les innocents.

La souffrance n'est pas une punition, ni une sanction, elle appartient à notre nature humaine. Dieu ne nous torture pas Il peut permettre l'épreuve pour nous permettre de grandir, à nous de faire nos choix.

Tout ce qui, dans le monde vient de Dieu est pour le meilleur. Ce meilleur se réalise quelquefois sur terre ; mais la plupart du temps c'est au ciel qu'il s'accomplit.

Frères et Soeurs, si nous sommes touchés, ou nos proches par quelques malheur, au lieu de nous adonner aux murmures inutiles, remettons-nous à la volonté de Dieu, en nous souvenant, que personne ici-bas ne souffre ne  vit sans souffrir ou sans maladie. Abandonnons-nous à l'amour infini du Seigneur, en Lui confiant nos souffrances et nos joies avec une foi paisible et joyeuse.
 (D'après Sermon Orthodoxe - Age d'Homme)


(Icônes Valentine Basquin)