samedi 18 juillet 2015


7ème dimanche après Pentecôte
ton 6

LECTURES : 

Orthros (matines) : Evangile Jean 20, 1-10.

Divine Liturgie :
Epître : Romains 15, 1-7.
Evangile : Matthieu : 9, 27-35. (Les aveugles et le muet)

TROPAIRE ton 6 :
Devant Ton sépulcre, les Puissances des cieux, * autant que les soldats, furent frappées d'effroi; * et Marie Madeleine se tenait près du tombeau, * cherchant Ton corps immaculé; * mais Tu brisas l'Enfer sans Te laisser vaincre par lui, * Tu rencontras la Vierge et nous donnas la vie. * Ressuscité d'entre les morts, * Seigneur, gloire à Toi.

KONDAKION ton 6 :
De Sa main vivifiante, le Seigneur source-de-vie, * le Christ notre Dieu * a fait surgir tous les morts des ténèbres de l'Enfer, * accordant la résurrection à tout le genre humain; * Il est vraiment notre Sauveur, * notre vie, notre résurrection et le Dieu de l'univers.

MEDITATION
Cet Evangile est une source importante d'enseignement par la foi témoignée par les aveugles et par leur demande insistante afin que le Seigneur ait pitié d'eux et qu'Il les guérisse.
AIE PITIE DE NOUS, Jésus, fils de David, c'est-à-dire le Messie promis au monde, Roi et Sauveur.

Le Seigneur, afin de manifester leur foi devant le peuple : "Pensez-vous que je puis le faire ?"
La réponse est ferme : " Oui, Seigneur !"

Alors, pour montrer à tous que pour celui qui a la foi rien n'est impossible, le Seigneur toucha les malades et dit : " qu'il vous soit fait selon votre foi". Et leurs yeux s'ouvrirent.

Quel trésor que la foi en Christ, foi sincère, ferme et indubitable, par elle nous pouvons obtenir toutes les grâces de la Source permanente de toutes grâces !

Alors pourquoi y-a-t-il plus d'incroyants, que de croyants ?

Beaucoup n'ont pas la foi à cause de leur ignorance  et parce qu'ils ne la cherchent pas et ne la demandent pas avec empressement : car la foi est un don de Dieu.

d'autres n'ont pas la foi à cause de leur orgueil et de leur esprit orgueilleux - parce qu'ils s'orientent avec leur esprit et leur coeur vers le monde et le corps. Ceux-là ne chérissent pas la foi, ils la jugent de peu d'importance, quelque chose dont on peut se passer aisément.

D'autres n'ont pas la foi parce u'ils ne purifient pas leur coeur avec un repentir sincère :  car la foi ne peut habiter, en tant que pure fille céleste, un coeur non repenti.


Le Seigneur demande la foi comme condition première pour obtenir Sa bienveillance et Sa grâce, car chez l'homme, la foi du coeur est comme les mains et la bouche servant à recevoir les dons de Dieu : ce que les mains et la bouche sont au corps, la foi l'est à l'âme ; la foi est l'instrument et le moyen pour recevoir la miséricorde divine.

Nous devons, le plus souvent possible, ouvrir la bouche de notre coeur, réchauffer en nous la foi refroidie, et nous adresser à Dieu avec la prière de la foi, sans Dieu nous sommes tous méchants, indigents, aveugles et nus.

De nos jours nous constatons la présence de l'esprit muet chez ceux qui devraient dire la vérité au peuple de par leur rang et leurs fonctions, ce qu'ils ne font pas, laissant le mensonge s'infiltrer et opprimer les gens, ce sont des chiens muets, ne pouvant aboyer (Isaïe LVI, 10).

Il faut dire aux hommes la vérité, même si elle est amère et désagréable pour ceux qui l'écoutent.

Elevons notre coeur vers le haut, vers le ciel.

Le Seigneur guérit toutes les maladies et toutes les infirmités chez les hommes, en tant que Source de vie et Médecin de l'âme et du corps.

Adressons-nous à Lui pour nos maladies de l'âme et corps. Il est CELUI qui nous délivrera promptement et sûrement de toutes maladies.

Amin !
(Saint Jean de Kronstadt)