samedi 5 mars 2016

SAMEDI DES DEFUNTS



LECTURES :
 Epître : 1 Thessaloniciens 4, 13-17.
Evangile : Jean 5, 24-30.

TROPAIRE ton 8 :
Abîme de sagesse qui aimes les hommes et diriges toutes choses en vue du salut, * unique Créateur dont chacun reçoit ce qui lui convient, * accorde le repos, Seigneur, aux âmes de Tes serviteurs, * car leur espoir repose en Toi, * notre Auteur, notre Créateur et notre Dieu.

KONDAKION ton 8 :
Fais reposer parmi les Saints,* ô Christ, l'âme de Tes serviteurs * en un lieu d'où sont absents la peine, la tristesse, les gémissements, * mais où se trouve la vie éternelle.

__________________________

DIMANCHE DU JUGEMENT
COMMEMORATION DU SECOND AVENEMENT DU SEIGNEUR
 ton 7

Dernier jour où l'on mange de la viande, avant le Carême.


LECTURES :

Orthros (matines) :  Evangile : Jean 20, 1-10.

Epître : 1 Corinthiens 8, 8-9 :2.

Evangile: Matthieu 25, 31-46.

TROPAIRE ton 7 :
Par Ta Croix, Seigneur, Tu as détruit la mort, * Tu as ouvert au Larron le Paradis; * Tu as changé en joie le deuil des saintes Femmes * et Tu as donné l'ordre à Tes Apôtres de proclamer * que Tu es ressuscité, Christ Dieu, * pour donner au monde la grâce du salut.

KONDAKION ton 1 :
Lorsque Tu viendras dans la gloire, sur la terre, ô notre Dieu, * la création entière tremblera, un fleuve de feu coulera devant Ton tribunal, * les livres seront ouverts et les secrets manifestés; * en ce jour délivre-moi du feu qui ne s'éteint * et rends-moi digne de me tenir à ta droite, * Juge juste et équitable.



MEDITATION :
L'Evangile de ce jour nous dit : "Lorsque le Fils de l'Homme reviendra dans Sa gloire, accompagné de tous Ses Anges, Il siègera sur son trône glorieux. Toutes les nations seront assemblées devant Lui…"

Tous seront seront réunis, jusqu'au dernier homme.

Il dira : "Venez les bénis de mon Père, possédez le royaume qui vous a été préparé dès la création du monde… car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, je ne savais où loger et vous m'avez recueilli chez vous; je manquais d'habits et vous m'en avez donné; j'étais malade et vous m'avez visité; j'étais en prison et vous êtes venus me voir.
Les Justes répondrons : Seigneur quand avons-nous fait tout cela ?
Le Seigneur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un des plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait.

Aux autres, ceux de sa gauche Il dira : maudits, loin de moi, dans le feu éternel, qui a été préparé pour le démon et pour ses anges. Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger; j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire…

Les maudits diront, Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avec la faim et la soif, manquer de logement ou en prison, et que nous ne t'avons pas assisté ?

Alors Il répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez manqué de faire ces choses à l'un des plus petits que voilà, vous avez négligé de me le faire à moi-même.

Et ceux-là iront dans les supplices éternels, et les justes dans la vie éternelle. (Matthieu 25, 31-46)

Maintenant, il nous sera utile de nous poser la question et de réfléchir : de quel côté allons-nous nous trouver, du côté des brebis ou des boucs, du côté des bénis ou des maudits ?

Qui peut le savoir, si ce n'est le seigneur Lui-même "Qui sonde les reins et le coeurs", Lui qui a la juste balance de la justice ?

En effet, il appartient au Seigneur seul de connaître dans l'absolu chaque homme. Lui seul sait.

Par nos actions nous écrivons ici même la justification éternelle ou la condamnation éternelle, prononcée lors du terrible jugement ; c'est pour cette raison, entre autres, que ce jugement est appelé le jugement écrit, car il est dit : "pour exécuter contre eux le jugement écrit".

(Saint Jean de Kronstadt)